Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

ETS 2018

Entretiens territoriaux de Strasbourg : l’action publique en quête de sens

Publié le 20/12/2018 • Par Bénédicte Rallu • dans : Actu Emploi, Europe, Toute l'actu RH

Bianco2ETS
JMJ
Comment surmonter la « crise de sens » que connaît aujourd’hui l’action publique ? Une conférence des Entretiens territoriaux de Strasbourg (18-19 décembre) lors de laquelle était invité Jean-Louis Bianco, le président de l’Observatoire de la laïcité, mais aussi la publication d’une charte, rédigée par le CNFPT et des écoles de service public européennes, apportent quelques éléments de réponse.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« La vocation de l’action publique est d’œuvrer pour le bien commun et la cohésion sociale », peut-on lire dans la charte sur le sens de l’action publique pour les agents de l’administration publique, rédigée par le Centre national de la fonction  publique territoriale et des écoles de service public européennes, dans le cadre de l’association internationale des écoles et instituts d’administration.

Traduire les principes au quotidien

Un principe clair. Mais « affirmer des valeurs, rédiger des chartes, c’est très important mais ça ne suffit pas.Il faut arriver à les traduire dans la réalité, au quotidien », pour l’ancien ministre d’Etat, aujourd’hui président de l’Observatoire de la laïcité, Jean- Louis Bianco, qui était invité des 21èmes Entretiens territoriaux de Strasbourg.

Affirmer des valeurs, rédiger des chartes, c’est très important mais ça ne suffit pas

Et ce d’autant que « les difficultés sont beaucoup plus grandes qu’il y a quelques années. Le monde, la France et les discours publics ont beaucoup changé ».  Les différents mouvements sociaux et épreuves des dernières semaines l’ont une nouvelle fois montré, de façon cuisante.

Des leviers pour transmettre les valeurs

Jean-Louis Bianco a donné quelques leviers pour redonner du sens à l’action publique. Le premier passe par l’éducation et donc l’école. Au-delà des nombreuses missions déjà dévolues à l’institution, tout l’enjeu est « d’aider les élèves à se construire comme citoyens » pour faire en sorte « qu’ils apprennent à penser par eux-mêmes ».

Les scandales politiques ont fait beaucoup de mal à l’image des hommes politiques et donc à l’action publique

Le second levier requiert l’exemplarité des élus, des cadres, de tous les agents publics. « La fonction publique et la fonction publique territoriale sont déjà exemplaires. Mais les scandales politiques ont fait beaucoup de mal à l’image des hommes politiques et donc à l’action publique », déplore l’ancien ministre d’Etat.

Un troisième levier consiste à expliquer « par tous les moyens » : relations directes, réseaux sociaux, études… « Il faut montrer à nos concitoyens ce qu’est l’action publique, le service public », estime Jean-Louis Bianco qui invite « à parler de ce qui marche ».

Et puis il y a enfin la démocratie participative (à ne pas confondre avec la démocratie directe permanente) pour arriver à coconstruire des solutions et donc à l’acceptation des projets.

Les écoles de services publics cherchent aussi à instiller cette culture auprès de leurs élèves. « Elles ont un rôle spécifique dans la transmission des valeurs » et dans l’adhésion sans réserve au service public et à ses valeurs des futurs fonctionnaires », a ainsi rappelé le directeur de l’Institut régional d’administration de Lyon, Pierre-Henri Vray, lui aussi invité des ETS 2018.

Expliquer la laïcité

La laïcité, qui repose sur des piliers comme la liberté des citoyens, la neutralité de l’Etat et des services publics, constitue un exemple-type. La charte de la laïcité dans les services publics est « plus indispensable que jamais dans une société qui connaît une perte de sens », juge Jean-Louis Bianco.

La loi de 1905 « se suffit à elle-même »: il n’y a pas besoin de la modifier.

L’ancien ministre a la « conviction » que la loi de 1905 « se suffit à elle-même » et qu’il n’y a pas besoin de la modifier. Mais « il faut l’expliquer car il y a des réponses dans le cadre de cette loi. Certaines choses peuvent se faire à partir de rappels à la loi ». Et puis pour les agents, en particulier ceux qui sont au contact du public, « il faut un effort de formation et de reconnaissance ». Ils seront des relais de transmission auprès des citoyens.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Entretiens territoriaux de Strasbourg : l’action publique en quête de sens

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement