logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/598311/des-chantiers-plus-rapides-et-plus-propres-avec-la-filiere-seche/

BÂTIMENTS
Des chantiers plus rapides et plus propres avec la filière sèche
Auteur associé | actus experts technique | Ingénierie | Publié le 09/01/2019

La construction des bâtiments en filière sèche emploie des éléments préfabriqués, en bois, en métal ou en panneaux de béton. Plus propres, plus rapides, moins bruyants et générant moins de déchets, ces chantiers ont un sens en centre-ville, pour des surélévations ou pour améliorer le bilan carbone des opérations.

Par François Ploye

La réalisation classique du gros œuvre d’un bâtiment, avec coulage du béton sur site (dite filière humide) nécessite d’importantes quantités d’eau et un temps de séchage assez long, variable en fonction des conditions climatiques.

A contrario, la filière sèche ne nécessite pas d’eau. Les éléments sont préfabriqués en atelier ou en usine, prêts à l’emploi et sont assemblés sur site par soudure, rivetage ou boulonnage. Les matériaux sont le bois (utilisé en structure ou en simple remplissage), le métal ainsi que le béton préfabriqué sous forme de panneaux, de poutres ou de ...

REFERENCES

  • L’Institut MECD (matériaux et équipements pour la construction durable), mecd.fr
  • ADIVbois (Association pour le développement des immeubles à vivre bois), adivbois.org


POUR ALLER PLUS LOIN