Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[TRIBUNE] SERVICE PUBLIC

Répondre à la colère du terrain : de nouveaux services publics citoyens

Publié le 11/12/2018 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

©AKS - stock.adobe.com
Le mouvement des « gilets jaunes » provient d’un sentiment d’abandon et de prise au piège face à l’absence d’alternatives à la voiture. Aux revendications sur les services publics et le pouvoir d’achat s’ajoute l’aspiration à une démocratie plus participative et plus à l’écoute des territoires. L’Etat et les collectivités disposent d’une ressource aujourd’hui peu exploitée pour y répondre : l’innovation citoyenne.

Thomas Matagne

Président d’Ecov

Le mouvement des gilets jaunes est soutenu par une large frange de Français, dont, par ailleurs, 60% constatent une dégradation des services publics. Ces derniers semblent pris en étau entre la contrainte budgétaire et des besoins en croissance, particulièrement dans la France périurbaine et rurale. Les pouvoirs publics seraient-ils alors condamnés à frustrer les citoyens ?

Le Service Public Citoyen, concept originellement lancé par l’ONG Bayes Impact, apporte une réponse d’une ambition sans précédent : résoudre les défis sociaux et environnementaux ne viendra pas seulement “d’en haut”, mais des territoires et de leurs citoyens, pour peu qu’ils soient soutenus par une intervention publique novatrice dans leur processus de création de service public.

Prenons l’exemple des transports

Dans les territoires peu denses, déployer des lignes de bus coûte cher (a minima 500 000€/an), sans proposer un service suffisant pour répondre aux besoins. Les usagers préfèrent logiquement se tourner vers la voiture ou se retrouvent en situation de précarité de mobilité – d’où la colère face à l’envolée du prix de l’essence.

Pourtant, une  route de campagne qui voit passer un bus 10 fois par jour verra environ 1 000 voitures passer sur la même journée, avec en moyenne trois sièges libres. La solution que nous développons semble évidente : constituer des « lignes de covoiturage » en exploitant les sièges libres des particuliers, pour créer une nouvelle offre de transport de haute qualité à coût réduit.

D’autres exemples de services publics co-construits par les citoyens existent de longue date, par exemple le tri des déchets. Aujourd’hui, l’essor de l’économie du partage donne aux actions citoyennes un potentiel beaucoup plus fort pour mieux utiliser nos voitures, nos logements, nos équipements ou nos connaissances. Les nouvelles technologies nous permettent de diffuser et d’optimiser ces nouveaux services à coût réduit. Le service public peut ainsi renaître par la main des citoyens.

Les initiatives qui co-produisent les services publics « nouvelle génération » doivent pour cela bénéficier du soutien de l’Etat et des collectivités, qui retrouveront grâce à elles une ambition à la hauteur des attentes des citoyens. Les pouvoirs publics doivent aussi garantir le respect des valeurs fondamentales du service public : primauté de l’intérêt général, accessibilité, continuité, etc.

Nous sommes à l’aube d’une métamorphose de l’action publique, qui doit tirer profit de l’économie du partage et du numérique pour placer les citoyens au cœur de la reconquête des territoires. Tout reste à construire : pour bien engager cette transition, il est nécessaire de reconnaître et de promouvoir le Service Public Citoyen.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Répondre à la colère du terrain : de nouveaux services publics citoyens

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement