environnement

Climat : Paris ouvre son « guichet unique »

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

Denis Baupin, adjoint (EELV) au maire de Paris chargé de l'environnement, a annoncé mercredi 16 mars 2011 la création définitive de l'Agence parisienne du climat, et son ouverture au grand public et aux professionnels. L’Agence parisienne du climat doit entraîner particuliers, entreprises et administrations vers l’efficacité énergétique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Nos politiques municipales peuvent agir sur 20 % des émissions de gaz à effet de serre, rappelle Denis Baupin, adjoint au maire de Paris en charge du plan climat. C’est-à-dire que 80 % de l’effort relève des comportements des acteurs du territoire ».
Infléchir les pratiques en matière d’habitat et de déplacements est précisément la mission de la nouvelle Agence parisienne du climat, officiellement présentée le 16 mars. La mobilisation que saura insuffler cette structure sera déterminante dans l’atteinte des objectifs du Plan climat adopté par la ville en octobre 2007 : réduire, par rapport à 2004, de 25 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 et de 75 % (soit une division par quatre) d’ici 2050.

L’agence, qui emploie une trentaine de personnes et gère un budget de 1,8 million d’euro, compte six membres fondateurs (1) et plusieurs partenaires, allant de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) aux organisations professionnelles du bâtiment en passant par les associations de consommateurs.

Elle s’appuiera sur une équipe de 27 permanents, des conseillers « infos énergie », dont les postes sont cofinancés par l’Ademe, et constituent sa « colonne vertébrale », selon le terme de la directrice, Anne Ged. Jusqu’alors hébergés par diverses associations, ces conseillers sont désormais rassemblés sous la bannière de l’APC ; ils assureront des permanences dans les mairies d’arrondissement pour informer le grand public.

Outre cette mission ancienne, l’agence développera à court terme un travail de sensibilisation en direction de deux cibles prioritaires :

  • les copropriétés : la capitale en compte 43 000 (occupant 60 millions de mètres carrés). 600 d’entre elles doivent avoir fait l’objet d’un « accompagnement » de l’agence, du diagnostic énergétique à la réalisation des travaux, d’ici fin 2013.
  • les ménages en précarité énergétique : 5,9 % des foyers de l’agglomération consacraient plus de 10 % de leur revenu à la facture énergétique en 2009. D’ici fin 2011, une centaine de ménages auront été visités par un binôme associant un conseiller en énergie et un travailleur social.

Elle offrira aussi « un espace de réflexion » sur les stratégies énergétiques à mettre en oeuvre sur le territoire parisien, où 3 secteurs, hors tourisme, arrivent en tête dans le bilan carbone :

  • le bâtiment,
  • le transport des personnes,
  • le transport des marchandises.
Références
cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP