logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/596539/gilets-jaunes-les-policiers-municipaux-appeles-en-renfort/

POLICE MUNICIPALE
Gilets jaunes : les policiers municipaux appelés en renfort
Julie Clair-Robelet | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 10/12/2018

Après plus de trois semaines de mouvement des gilets jaunes et quatre journées de mobilisation nationale, les policiers municipaux sont inquiets. Alors que leurs collègues nationaux se disent épuisés, les agents municipaux sont régulièrement appelés "en renfort" sur des missions de sécurisation, qui ne relèvent pas toujours de leurs compétences.

Intervention en zone sensible/hostile (armement : bouclier, matraque télescopique, Flashball court).

Des policiers municipaux munis de casques et de boucliers. L’image est inhabituelle et a pu surprendre, mais plusieurs agents municipaux, sollicités dans le cadre du mouvement des gilets jaunes ces dernières semaines, ont dû s’équiper ainsi.

« Nous vivons des événements qui modifient en profondeur les missions des policiers municipaux. Nous constatons un glissement des effectifs sur des missions de maintien de l’ordre », constate ainsi Cédric Renaud, président de l’Association nationale des cadres territoriaux de la sécurité (ANCTS). Un constat partagé par Patrick Lefèvre, secrétaire général de FO police municipale : « Nous sommes très inquiets de voir l’implication de policiers municipaux dans des opérations de maintien de l’ordre, qui ne relèvent pas, normalement, de leurs compétences. »

Une circulaire du 20 juillet 2011 rappelait pourtant « l’interdiction » faite aux agents de police municipale d’assurer des opérations de maintien de l’ordre. « Ce n’est pas notre rôle et nous n’avons pas le matériel pour cela », souligne Fabien Golfier, secrétaire national de la FA-FPT. Dans les faits pourtant, il est parfois difficile d’être « là pour assurer le bon ordre, sans intervenir lorsqu’il y a un problème », ajoute-t-il. « Tout le travail des chefs de service de police municipale est d’engager les effectifs sur des dispositifs en périphérie des événements, mais ils sont parfois rattrapés par la réalité sur le terrain », estime Serge Haure, représentant de la Fédération Interco CFDT.

« Les policiers municipaux travaillent de plus en plus en collaboration avec leurs collègues de la police et de la gendarmerie. S’ils les voient en difficulté, je comprends que certains soient tentés d’aller les aider », constate Patrick Lefèvre

Rappeler les règles aux maires

Mais alors que le président de la République et le ministre de l’Intérieur ont multiplié ces derniers

POUR ALLER PLUS LOIN