logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/595697/avec-une-rep-les-dechets-de-chantiers-risquent-detre-moins-bien-geres/

RECYCLAGE
« Avec une REP, les déchets de chantiers risquent d’être moins bien gérés »
Isabelle Verbaere | A la une | actus experts technique | France | Publié le 05/12/2018

Près de 70 % des déchets du BTP sont valorisés, révèle le commissariat général au développement durable dans une  étude rendue publique fin novembre. Toutefois ce résultat doit être nuancé. Le taux de valorisation des déchets du second oeuvre du bâtiment demeure très bas. La piste d’une REP envisagée par le gouvernement pourrait avoir des effets pervers estime, estime Sylvain Bordebeure du service Mobilisation et Valorisation des déchets de l’Ademe.

Le taux final de recyclage et valorisation matière des déchets du BTP s’établit à 69% en 2014. On a atteint ou presque les objectifs de la directive européenne sur la gestion des déchets. Faut-il crier victoire ?

Non, il est trop tôt. Certes cette enquête (1) montre qu’une partie importante des déchets du BTP sont valorisés. Ces chiffres tordent ainsi le cou aux déclarations outrancières et négatives qui pointent ce secteur comme le mauvais élève. Mais, il ne faut pas s’endormir, on peut faire beaucoup mieux. Pour deux raisons. D’abord, ces 69% sont surtout tirés par les déchets inertes, la terre, les gravats, les bétons de ...

CHIFFRES CLES

  • Les BTP ont géré 227,5 millions de tonnes de déchets et déblais en 2014 :
    65 % sont produits par les travaux publics et génie civil ; 12 % par la construction ;
    10 % par la démolition ; 8 % par l’entretien, rénovation et réhabilitation de bâtiments.
  • Les déchets inertes représentent 211,2 millions de tonnes, soit 92,8 % des déchets.
  • Le taux final de recyclage et valorisation matière des déchets du BTP est estimé à 69 % en poids pour l'année 2014, soit un total de 155,9 millions de tonnes de déchets recyclés ou valorisés ; 36 millions de tonnes de déchets ont été stockés (16 %) ; les 15 % restant ont un exutoire inconnu.


POUR ALLER PLUS LOIN