Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

finances locales

L’association Canol fustige le modèle métropolitain lyonnais

Publié le 05/12/2018 • Par Françoise Sigot • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Régions

Panoramic view of the city of Lyon, France.
fcerez - stock.adobe.com
L’association des contribuables actifs du lyonnais a passé au crible les trois premières années d’exercice de la métropole de Lyon, créée le 1er janvier 2015. Pour elle, ce modèle - une "catastrophe financière"- n’est pas à reproduire. De leur côté, les élus locaux estiment que la métropole va dans le sens de l’histoire.

A l’heure où le gouvernement semble encourager le rapprochement entre les grandes métropoles et les départements, l’association Canol (contribuables actifs du lyonnais) met à mal le modèle lyonnais qualifié de « catastrophe financière ». Un bilan dressé à l’aune de l’analyse des comptes administratifs de 2015 à 2017, mais aussi du ressenti d’une poignée d’habitants choisis au hasard et de 16 élus de la métropole (qui en compte 165).

Les conclusions de l’association lyonnaise sont sévères. « Si l’on veut regrouper des collectivités pour faire des économies et accroître la capacité d’investissement, il ne faut pas suivre le modèle lyonnais », claque Michel Vergnaud, vice-président de Canol. Trois points stigmatisent les récriminations : la masse salariale, les charges de fonctionnement ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’association Canol fustige le modèle métropolitain lyonnais

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement