Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2011

Auxerre maintient les efforts auprès de ses personnels

Publié le 16/03/2011 • Par Alexandra Caccivio • dans : Actualité Club finances, Régions

La capitale de l'Yonne a adopté son budget 2011 le 22 janvier. Un budget stable en investissement, mais qui présente une hausse des charges de personnel de 2,68%, soit 27,27 millions d’euros.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En passant de 84,43 millions d’euros en 2010 à 95,710 millions en 2011, le budget de la ville d’Auxerre laisse apparaître, de prime abord, une forte augmentation.
En réalité, souligne Pascal Roy, le DGA en charge des ressources, « nous inscrivons désormais 8,5 millions d’euros qui n’apparaissait pas auparavant », qui correspondent à un tirage sur emprunt (CLTR).

A périmètre constant, la hausse du budget se limite donc à 3,30%, pour atteindre 87,21 millions d’euros.

+ 8,95% de dépenses d’investissement
Les dépenses d’investissement, qui s’élèvent à 27,06 millions d’euros au BP 2010, atteignent cette année 37,99 millions d’euros. Mais, les 8,5 millions retirés pour comparer les budgets à périmètre constant, elles s’élèvent réellement à 29,49 millions d’euros, ce qui représente une forte hausse malgré tout, de 8,95%.

Les premiers travaux, pour la rénovation des quais le long de la rivière Yonne, sont lancés et mobilisent cette année 940.000 euros. Un million d’euros vient, par ailleurs, abonder le financement d’un quatrième bâtiment, où seront regroupés les services communs aux trois IUT, installés à Auxerre.

Plus importante, mais dans le prolongement des engagements pris les années précédentes, la somme de 5,5 millions d’euros est mobilisée pour les opérations de rénovation urbaine.

Les dépenses de fonctionnement, de leur côté, affichent une relative stabilité. D’un montant de 57,72 millions d’euros, elles augmentent précisément de 0,62%, alors que les charges de personnel augmentent de 2,68% pour atteindre 27,27 millions d’euros.

Revalorisation du régime indemnitaire
Cette augmentation des charges de personnel est liée à trois principaux facteurs:

  • le GVT (qui pèse pour moitié de la hausse des coûts),
  • l’intégration, durant l’année 2010, des employés de la halte-garderie,
  • la revalorisation du régime indemnitaire des emplois à la ville (60.000 euros au total).

Par ailleurs, également inscrites aux dépenses de fonctionnement, les charges générales reculent de 0,63%, avec un effort notoire conduit par les services, dont les économies permettent de réduire le budget de fonctionnement de 8% en moyenne.
Autre point d’amélioration : les charges financières profitent d’une baisse des taux pour reculer de 13,27%.

La création, le 1er janvier dernier, de la communauté d’agglomération d’Auxerre a, côté recettes, là encore changé la donne. La DGF, de 15,3 millions l’an passé, aurait dû passer au BP 2011 à 15,092 millions d’euros, selon les estimations fournies par Pascal Roy, ce qui aurait représenté une baisse de 0,36%.
La DGF, dont la part salaires est transférée à la communauté d’agglomération, est ramenée à 9,250 millions d’euros en 2011.

– 28 % de dotations de l’Etat
Au total, les dotations de l’Etat reculent donc de 28%, passant de 52,098 millions d’euros au BP 2010, à 53,29 millions au BP 2011. Leur baisse est compensée par la dotation versée par l’agglomération.

Côté fiscalité, la ville prend le parti de ne pas augmenter les taux, pour les 3 taxes qu’elle perçoit, seules les bases étant revalorisées de 2%.

Enfin, elle poursuit son désendettement. Le niveau de la dette atteint, au 31 décembre 2010, 59 millions d’euros contre 63,73 millions un an plus tôt.
Son épargne brute s’établit désormais à 4,62 millions d’euros (4,63 l’année dernière).

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Auxerre maintient les efforts auprès de ses personnels

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement