Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Management

Ces maires qui gèrent leur ville comme une entreprise

Publié le 10/12/2018 • Par Nathalie Perrier • dans : France, Toute l'actu RH

maire
AdobeStock
Conduite de projet, rationalisation des achats, management par objectif… Le vocable du monde de l’entreprise franchit la porte de la mairie. Certains élus n'hésitent pas à adopter des méthodes du privé pour faire face aux contraintes budgétaires. Avec comme objectif : dépenser mieux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Aymar de Germay, le maire (DVD) de Marmagne (2 000 hab., Cher), en a fait son credo : « Le temps de l’élu bâtisseur qui dépensait pour construire est terminé. Avec les contraintes budgétaires, l’élu est d’abord un gestionnaire. Il doit réformer, rationaliser, dépenser moins et mieux pour assurer les missions de service public. Pour cela, il s’inspire des méthodes du privé. C’est une révolution en termes de management public ». Comme Aymar de Germay, formé à Sciences-po et à l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales, de plus en plus d’édiles revendiquent un positionnement de maire chef d’entreprise. Conduite de projet, rationalisation des achats, management par objectif, comptabilité analytique, guichet de départ… Le vocable du monde de l’entreprise franchit la porte de l’hôtel de ville.

Badgeuses

Le journaliste et producteur Karl Olive, maire (DVD) de Poissy (Yvelines), qui se décrit en tant que « chef d’une entreprise de 850 agents au service des 37 100 habitants », a mis en place une politique de RH digne du privé. Contre l’absentéisme, il a imposé des badgeuses. Parallèlement, il a lancé le pacte « Poissy bien-être » afin d’améliorer les conditions de travail. La mesure emblématique : le sport au travail, soit deux heures par semaine offertes aux agents sur leur temps de travail durant dix semaines. « C’est un contrat gagnant-gagnant, commente-t-il. Entre 2017 et 2018, on a enregistré une baisse de près de 5 % de l’absentéisme, soit 750 jours d’absence en moins, et 100 000 euros d’économie. »

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces maires qui gèrent leur ville comme une entreprise

Votre e-mail ne sera pas publié

Nas

12/12/2018 07h32

Je suis pour l’obligation de l’usage des badgeuses dans toutes les collectivités, surtout les plus petites. Et peut-être la masse d’heures supplémentaires effectuées, jamais comptabilisées, rémunérées ou récupérées apparaîtraient enfin. A quand la reconnaissance les agents techniques ou administratifs qui gèrent seuls une commune avec le passage au zéro phyto pour les uns et la multiplicité des réformes qui déboulent au même moment pour les autres (REU, PAS, pression des DGFIP…).

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement