Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Financement

Numérique éducatif : les promesses non tenues de l’Etat

Publié le 12/12/2018 • Par Michèle Foin • dans : France

Ecole numerique
MACS
Le Plan numérique pour l'éducation lancé en 2015 par François Hollande, visant à équiper les élèves de tablettes et d’ordinateurs, subit un important revers de la part de l’Etat.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Plan numérique pour l’éducation, mis en place en 2015 par le président François Hollande, s’appuyait sur l’équipement des élèves en tablettes numériques et en ordinateurs. Il prévoyait un investissement de 1 milliard d’euros de 2016 à 2018, avec l’ambition que tous les collégiens soient dotés individuellement à la fin du quinquennat. L’Etat était alors prêt à doubler la mise des conseils départementaux.

En 2017, avec l’arrivée de Jean-Michel Blanquer au ministère de l’Education nationale, l’enthousiasme de l’Etat a bien dégonflé, et avec lui les budgets, aux dépens des collectivités qui s’étaient engagées dans le plan de 2015. C’est le cas des Yvelines. « En 2016, nous avons signé une convention triennale avec l’Etat, mais les avenants financiers, eux, étaient annuels. Quand les financements se sont arrêtés en 2018, nous avions équipé en tablettes numériques sept collèges entièrement et dix à moitié, sur les dix-huit prévus », témoigne Gildas Rouault, directeur du Plan numérique pour l’éducation au sein du syndicat mixte Yvelines numériques (le département, 10 intercos, 1,43 million d’hab.).

Classes mobiles

« Nous demandons aux enseignants de changer leurs pratiques pédagogiques. Cela demande du temps et de l’énergie. Retirer les tablettes à mi-parcours aurait cassé cette dynamique. Le risque était trop important », poursuit-il. Le département a donc choisi d’investir seul les 1,7 million d’euros restants. D’autres départements ont quant à eux retiré les tablettes des mains des collégiens pour les transformer en classes mobiles. « De toute façon, les départements ne pouvaient pas continuer à financer l’équipement personnel des élèves, même avec l’aide de l’Etat », tempère Jean-Pierre Quignaux, conseiller « innovation et numérique » de l’Assemblée des départements de France.

Ce que regrettent surtout les collectivités, c’est le manque de

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Numérique éducatif : les promesses non tenues de l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement