logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/594490/les-pompiers-de-lyon-et-du-rhone-veulent-plus-de-moyens/

MOUVEMENT SOCIAL
Les pompiers de Lyon et du Rhône veulent plus de moyens
Françoise Sigot | Actu experts prévention sécurité | Régions | Publié le 28/11/2018

Quatre syndicats ont déposé un préavis de grève du 6 au 10 décembre prochain, durant la Fête des Lumières qui doit accueillir plusieurs millions de visiteurs. Le point d’orgue d’un mouvement initié par la base il y a plusieurs semaines. Ils réclament un renforcement des effectifs et de leurs rémunérations.

Déjà très tendues depuis la rentrée, les relations s’enveniment entre la direction du SDMIS (Service Départemental de Métropolitain d’Incendie et de Secours) et la base.

Après être descendus dans la rue une première fois début novembre, plusieurs centaines de sapeurs-pompiers lyonnais ont de nouveau manifesté le 27 novembre. Ils dénoncent leurs conditions de travail qui se dégradent sous l’effet croisé du manque de moyens et d’un nombre de sollicitations croissant. Selon eux, les interventions ont augmenté de 18% depuis le début de l’année. « Sans compter que la plupart finissent par des agressions », tempête un manifestant.

Ce mouvement parti de la base est désormais rejoint par les syndicats. Sud, la CGT, la CFTC et l’UNSA ont décidé de frapper fort en déposant un préavis de grève du 6 au 10 décembre, quatre jours durant lesquels se déroule la Fête des Lumières à Lyon. Un évènement qui réunit chaque année plus de 2 millions de visiteurs.

Ouverture des négociations lundi 3 décembre

Face à cette menace, le président du SDMIS Jean-Yves Sécheresse, adjoint de la ville et élu de la Métropole et son directeur le contrôleur général Serge Delaigue, ont accepté de recevoir une délégation ...

POUR ALLER PLUS LOIN