Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Transition écologique : Emmanuel Macron appelle à un débat dans les territoires

Publié le 27/11/2018 • Par Arnaud Garrigues • dans : A la une, actus experts technique, France

Emmanuel Macron Press conference
Aurelien Morissard / IP3
Le Président de la République a présenté ce mardi 27 novembre 2018 les principaux éléments de la stratégie française pour l'énergie et le climat. Outre la trajectoire très attendue de fermeture des réacteurs nucléaires, il a annoncé l'organisation de débats sur la transition écologique dans tous les départements pendant les trois prochains mois.

Voilà plusieurs semaines que le petit monde de l’énergie s’agitait à l’approche de la publication de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Ce document définit en effet les choix du gouvernement sur dix années (1) (2019-2028) pour se mettre en cohérence avec la loi de transition énergétique de 2015 et l’Accord de Paris, mais il est habituellement assez technique et cible plutôt les experts du secteur.

Des débats « dans tous les départements »

Le mouvement des gilets jaunes a changé la donne, et la publication de la PPE a donc fait l’objet de toutes les attentions. De manière inattendue, c’est le Président de la République qui en a dévoilé les principaux éléments ce mardi 27 novembre, ainsi que ceux de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC). Pas de scoops ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Transition écologique : Emmanuel Macron appelle à un débat dans les territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

manava décarbonate

27/11/2018 10h32

bonsoir,
pourquoi fermer douze réacteurs nucléaires alors qu’il n’émettent pas de cO2 ?; pourquoi nous demander notre avis alors que tout cela est décidé d’avance ? Au lieu de diminuer la part dans le mix énergétique du nucléaire à 50 %, la priorité ne serait -elle pas de mettre le paquet de fonds européens sur le bâtiment, le transport et l’industrie bas carbone ?(imposer aux propriétaires l’installation de chauffage par géothermie ou pompe à chaleur ; imposer aux constructeurs automobiles la voiture à 2 litres au cent …etc) …Le Président écoute t-il les experts en énergie en face de l’urgence climatique au lieu d’écouter des écologistes incompétents en ce domaine qui nous envoient dans le mur ?

Hermès

28/11/2018 02h31

Je voudrais tout d’abord adresser un message à « manava décarbonate ».

Vous dites que les réacteurs nucléaire n’émettent pas de CO2. Cela n’est pas tout à fait exact. Si on prend en compte la construction de la centrale et sa destruction, tout comme son fonctionnement, il est certain qu’il y a émission de CO2. Par contre, il est plus faible que celle d’une centrale à charbon!

Imposer des travaux aux propriétaires pour utiliser des énergies renouvelables n’est pas une idée nouvelle! Si cela peut se comprendre, il ne faut pas oublier que ces travaux ont un coût et qu’actuellement le retour sur investissement (en fait le temps durant lequel les économies servent uniquement à payer l’investissement) est loin d’être à la hauteur des espérances: on n’a pas encore fini de payer sa dette qu’il faut remplacer le système.
L’idée est donc intéressante mais aucune banque ne vous prêtera l’argent pour réaliser cet investissement.

Pour la voiture qui consomme 2l aux 100 km, je ne suis pas certain que l’état actuel des connaissances permette de construire ce type de véhicule. Sinon, il faut m’expliquer la raison pour laquelle des constructeurs automobiles ont « triché » sur l’émission de CO2 de leurs véhicules!

Pour en revenir à l’urgence climatique, si on appliquait l’adage suivant: « aide-toi, le ciel t’aidera », je pense que l’on trouverait des solutions rapides à mettre en place.
Pour cela, il faut changer le comportement de chacun d’entre nous; moi y compris!

Tout le monde est-il prêt à chauffer son logement à 19°C en hiver? Qui le fait? Seulement ceux qui ne peuvent pas faire autrement; plus quelques uns.

Tout le monde est-il prêt à arrêter de manger des tomates à Noël? Si oui, alors pourquoi les magasins en ont-ils sur leurs étals?

Tout le monde est-il prêt à ne plus utiliser son véhicule? Alors pourquoi les statistiques indiquent-elles qu’une grande partie de la population l’utilise pour parcourir moins d’un kilomètre?

Pourquoi attendre que la solution vienne d’en haut? Les exemples que je viens de citer (et il y en a beaucoup d’autres) montrent que chacun à son niveau peut participer par des changements de comportement simples à mettre en œuvre (tout du moins pour certains!).

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement