Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réseaux

Ces communes qui s’insurgent contre les pannes à répétition du téléphone fixe

Publié le 30/11/2018 • Par Pablo Aiquel • dans : France

cable_reseau_reparation_telecomAdobeStock_228822170
Adobestock
Depuis le début de l’année 2018, dans de multiples communes, les pannes sur la téléphonie fixe se multiplient et les temps de réparation s’allongent. Les députés des territoires ruraux sont vent debout et l’autorité des télécoms a dû monter au créneau.

« C’est le Laos ! » Le député de l’Ardèche Hervé Saulignac (PS) n’y va pas par quatre chemins quand il s’agit de décrire l’état catastrophique du réseau téléphonique dans sa circonscription : des liasses de câbles téléphoniques amoncelées de manière anarchique sur certains poteaux des bourgs-centres ou jonchant les fossés sur des kilomètres, des poteaux par terre sur les routes… « A certains endroits, ça ressemble à des villages du Vietnam ou du Laos, où j’étais il y a trois mois. Nous arrivons à un niveau de dysfonctionnement inédit », martèle l’élu.

Comment mesure-t-il l’ampleur du problème ? Quasi tous les maires de sa circonscription lui ont fait part de soucis survenus dans les douze derniers mois. « Et je ne parle pas des interruptions de moins de quarante-huit heures, mais des coupures de plusieurs semaines. Il y en a plusieurs centaines. Une caserne de pompiers a passé huit jours sans téléphone ni internet. L’excuse des intempéries est bidon, dans le passé il suffisait de deux à trois jours pour réparer », souligne-t-il.

« Orange ne répond plus », titrait en pleine page l’hebdomadaire « Le Courrier de la Mayenne », début novembre. « Dans un village, c’est une dame de 90 ans qu’il a fallu déménager car la téléassistance ne fonctionne plus. Les habitants, désemparés, s’adressent aux maires, et ceux-ci aux députés. J’ai alerté Stéphane Richard, PDG d’Orange, et le président de l’Arcep, car cela représente une mission du service universel », proteste le député de la Mayenne, Yannick Favennec (UDI).

Frappés par la foudre

En juin dernier, à la suite d’autres signalements d’utilisateurs et de collectivités, l’Arcep a ouvert une instruction relative à un éventuel manquement de la société Orange à son obligation en matière de qualité de service du service universel dont elle est délégataire. « Cette instruction a permis de confirmer la dégradation progressive de cette qualité », a indiqué le gendarme des télécoms, se référant aux valeurs cibles fixées par arrêté et non atteintes.

Auditionné par les députés de la commission des affaires économiques le 19 septembre, Stéphane Richard a

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces communes qui s’insurgent contre les pannes à répétition du téléphone fixe

Votre e-mail ne sera pas publié

Jean-Jacques

03/12/2018 09h57

Tiens, Orange découvrirait-il les pbs d’entretien du réseau existant, comme la Sncf le fait après avoir massivement investi dans le tout TGV ?
Décidemment…

phi

03/12/2018 10h36

On ne peut pas avoir le beurre et l argent du beurre…on peut dire que tout ca est. Le resultat de la privatisation des télécommunications,ou des pdg comme xavier niel s en foutent plein les poches au detriment des investisments …appuyer par ces maires qui glorifient la concurence!!!en clair, ce que les abonnes ne paient plus a france Télécom, ils le paieront par leur impots…..
On recolte ce que l on seme!!!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement