Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Aménagement du territoire

Laissez les élus faire leur travail !

Publié le 03/12/2018 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

travaux_chantier_revitalisation_centreville_AdobeStock_41910244
Adobestock
Le congrès des 1 300 entreprises publiques locales (EPL), qui se déroulera à Rennes du 4 au 6 décembre, clôt une année 2018 marquée par de nombreux défis dont l’issue pourrait, au final, mieux faire l’économie mixte en France.
Jean-Marie Sermier

Jean-Marie Sermier

député (LR) du Jura, président de la Fédération des entreprises publiques locales

 

Le congrès des 1 300 EPL, qui se déroulera à Rennes du 4 au 6 décembre, clôt une année 2018 marquée par de nombreux défis dont l’issue pourrait, au final, mieux faire l’économie mixte en France.

La loi « Elan » nous a beaucoup mobilisés, du fait de son impact conséquent sur les EPL d’aménagement et les SEM immobilières. Quel combat nous a-t-il fallu mener pour faire reconnaître enfin les spécificités des SEM immobilières, instrument de référence d’une politique globale de l’habitat ! Ne l’oublions pas, un logement sur six est mis en chantier par elles. Et, au-delà, ce dialogue combatif a permis de mieux faire connaître tous les autres champs couverts par les EPL. Plus de 300 interviennent principalement dans l’aménagement, 330 travaillent dans le tourisme, la culture et les loisirs, 216 autres dans la gestion de l’eau, l’énergie et le traitement des déchets, sans oublier celles qui œuvrent dans la mobilité, les services à la personne et les développements économique et numérique.

Les EPL, présentes aussi bien en métropole qu’en outre-mer, ont une activité qui n’a de cesse de croître et de se redéployer pour répondre aux besoins des élus de développer leurs territoires et de les adapter aux changements constants de leur environnement. Il naît une soixantaine d’EPL par an, autant par création que par recomposition d’activités jusqu’alors exercées sous d’autres formes. Dans une conjoncture globale qui demeure incertaine, la croissance de l’activité des EPL est un formidable message envoyé aux élus que nous accompagnons tous les jours. Les EPL se situent aujourd’hui en première ligne de plusieurs priorités gouvernementales, notamment les opérations de revitalisation des centres-villes et des centres-bourgs, grande cause nationale portée par le programme Action cœur de ville. Une mission que les EPL savent mener depuis longtemps.

Le monde rural, territoire de demain

Pour plus de souplesse et d’efficacité dans la conduite d’opération, elles demandent la pérennisation des Crac expérimentés avec succès depuis 2014. Les élus ont besoin de travailler sur des outils sûrs qui ont fait leurs preuves. Ils sont assez déstabilisés par les contraintes budgétaires et fiscales et les tentations permanentes de recentralisation. Il est temps de laisser les élus faire ce qu’ils savent faire au contact des citoyens : écouter, agir, investir pour leur avenir.

Les défis actuels sont urgents. Autant de motivations pour que notre fédération, porte-parole des 11 000 élus locaux présidents et administrateurs d’EPL, poursuive le dialogue régulier et exigeant engagé avec le gouvernement depuis dix-huit mois. J’évoquerai en priorité un monde dont on ne parle pas assez, et où l’on ne fait pas assez : le monde rural. C’est le territoire de demain. Il répond aux aspirations nouvelles des Français qui souhaitent une meilleure qualité de vie, en particulier les familles. Beaucoup cherchent à fuir les grandes villes congestionnées et désirent de l’espace pour vivre et travailler. A nous, élus, à la tête des outils performants que sont les EPL, de bien les accueillir en équipant ces territoires : fibre optique, 4 G, écoles, petite enfance, accès aux soins, entreprises, valorisation du patrimoine… Les entreprises publiques locales savent faire !

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Laissez les élus faire leur travail !

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement