Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

  • Accueil
  • Actualité
  • L’appli qui repère les secouristes pouvant intervenir immédiatement

Sécurité civile

L’appli qui repère les secouristes pouvant intervenir immédiatement

Publié le 04/12/2018 • Par Coline Léger • dans : France, Toute l'actu prévention-sécurité

massage-cardiaque
AdobeStock
L’appli Staying Alive géolocalise des personnes formées au secourisme, susceptibles de prodiguer un massage cardiaque à une victime en attendant les secours. La brigade des sapeurs-pompiers de Paris, tout comme une quinzaine de Sdis, l'ont intégrée à leurs logiciels d’alerte.

Elias, étudiant de 24 ans, a sauvé Othmane, 34 ans, victime d’un arrêt cardiaque pendant son footing en région parisienne, le 20 décembre 2017. En janvier, c’était au tour d’un habitant d’Agen d’être réanimé grâce à l’application Staying Alive. Un nom directement inspiré du tube des Bee Gees, dont le rythme correspond à celui du massage cardiaque.

Le principe : référencer comme « bons Samaritains » les personnes formées au secourisme (1) grâce à leur smartphone. Lorsque les services d’urgence sont appelés pour un arrêt cardiaque, ils géolocalisent les bons Samaritains à proximité de la victime et les sollicitent pour réaliser un massage cardiaque, en attendant les secours.

Au-delà de quatre minutes, le taux de survie baisse de 10 % par minute. Or, les sapeurs-pompiers mettent dix minutes ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’appli qui repère les secouristes pouvant intervenir immédiatement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement