Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Coronavirus

Les lois de finances s’adaptent à la crise sanitaire

Publié le 05/05/2020 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

argent prime soignants
Andy Dean Photography
Ni le budget de l’État ni celui de la Sécurité sociale pour 2020 ne sortiront indemnes de la crise sanitaire et économique. La deuxième loi de finances rectificative du 25 avril 2020 renforce le soutien financier de l’État en faveur des entreprises, mis en œuvre dans le premier budget rectificatif adopté le 23 mars au Parlement. Pour éviter une reprise de la crise sociale, elle prévoit en outre des dispositions en direction des personnels engagés sur le terrain hospitalier, médico-social et des collectivités ainsi que des mesures à destination des populations les plus vulnérables.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

À un mois d’intervalle et alors que la crise sanitaire s’est transformée en crise économique sous l’impact du confinement, les parlementaires ont adopté, de façon très consensuelle, deux lois de finances rectificatives pour 2020 pour en atténuer les effets et pris des dispositions réglementaires pour que le budget de la Sécurité sociale puisse faire face aux dépenses de santé liées à l’épidémie.

Au 26 avril 2020, le déficit prévisionnel de l’État s’établit à 9,1 % du produit intérieur brut (PIB), au lieu des 2,2 % initialement votés, soit un chiffre de -183,5 milliards d’euros. Ces chiffres restent provisoires du fait de l’incertitude pesant sur les hypothèses d’un endiguement de l’épidémie et d’un retour rapide à la normale.

Une garantie de l’État à 300 milliards d’euros

Suite aux ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment accompagner les ménages vers la rénovation énergétique de leur logement sur votre territoire ?

de SOLIHA

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les lois de finances s’adaptent à la crise sanitaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement