logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/593371/scolarisation-des-3-ans-la-facture-de-la-future-loi-blanquer-ne-passe-pas-aupres-des-elus/

Scolarisation dès 3 ans : la facture de la future loi Blanquer ne passe pas auprès des élus
Michèle Foin | France | Publié le 22/11/2018 | Mis à jour le 23/11/2018

Le 22 novembre 2018, lors de la séquence du Congrès des maires consacrée à l’école, c’est la scolarisation obligatoire à 3 ans qui a cristallisé l’inquiétude des maires, qui devront faire face à de nouvelles charges financières.

Un des rares ministres à avoir fait le déplacement porte de Versailles, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, était attendu de pied ferme le 22 novembre 2018 par les maires, lors de la séquence consacrée à la continuité éducative, de la petite enfance à l’école. « Nous sommes tous favorables au continuum éducatif, sauf qu’en matière scolaire, l’Etat initie le matin, et le soir c’est la collectivité qui paie. Nous ne voulons pas être les dindons de la farce et payer quand c’est quelqu’un d’autre qui décide ! » a martelé Agnès Le Brun, maire (LR) de Morlaix (Finistère 14 830 hab.) et rapporteure de la commission petite enfance de l’AMF. Echaudés par la réforme des rythmes scolaires imposée verticalement et brutalement lors du précédent gouvernement, les maires aspirent ...

POUR ALLER PLUS LOIN