Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Données personnelles

La mise en œuvre du RGPD dédramatisée au Congrès des maires

Publié le 22/11/2018 • Par Gabriel Zignani • dans : France

rgpd-donnees-personnelles-une
Jérôme Rommé - Adobe Stock
La mise en oeuvre du Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), qui inquiète de très nombreux maires, était au centre d'une table ronde au congrès des maires ce 21 novembre 2018. Une table ronde qui montre que c'est possible.

« En décembre 2017, aucune ligne n’était prévue au budget pour la mise en œuvre du RGPD. Nous n’en avions pas encore entendu parler. Le sujet est arrivé sur la table progressivement début 2018 ». Ces quelques mots de Jean-Claude Husson, maire de Saint-Arnoult-en-Yvelines (78), montrent l’une des raisons du retard qu’ont pris les collectivités dans la mise en œuvre des nouveaux textes qui réglementent la protection des données personnelles.

Mais dans cette commune, le retard a été en partie rattrapé. Car pour ce maire, « il y a de nombreux risques pour la collectivité. D’abord en termes d’images, mais il y a aussi des risques judiciaires, administratifs voire disciplinaires. » Mais la peur des sanctions n’est pas la seule raison qui a poussé Jean-Claude Husson a déclenché la mise en œuvre du RGPD.  « Il ne faut pas oublier que si c’est une contrainte pour les collectivités, c’est aussi une protection pour les citoyens ». Pour ce faire, la première mesure qui a été prise dans sa commune, c’est la nomination d’un délégué à la protection des données (DPD), externalisé grâce au CIG 78.

Ce qui tombe bien, car Albine Vincent, cheffe du service des DPD à la Cnil, l’a rappelé : la priorité pour une collectivité territoriale, c’est de nommer un DPD, que ce soit en interne, ou qu’il soit mutualisé voire externalisé, « dont le rôle est d’informer, de conseiller et de contrôler. Au-delà de son rôle, le délégué est important car il fait l’interface entre la collectivité et la Cnil, les agents, voire les habitants ».

Moins de temps que prévu

Armelle Guichard, juriste de la ville de Sceaux, a justement été nommé DPD de sa collectivité. Elles l’avouent : « les débuts étaient anxiogènes. Mais les choses se sont ensuite mises en place progressivement. » Tant et si bien que cette nouvelle fonction, qui s’ajoute à celle de juriste, lui a pris moins de temps que prévu.

Pour ce faire, elle s’y est pris en amont ! « J’ai commencé par sensibiliser les agents de la ville dès février dernier. Mon objectif était de les rassurer, de leur dire que le RGPD ne révolutionnerait pas leur manière de travailler. »

Elle a ensuite consacré « une quinzaine de jours » à la cartographie et l’établissement du registre : « J’ai auditionné les services un par un, afin d’établir la cartographie des traitements de données de l’ensemble de la municipalité. Cela m’a permis de faire un premier point sur la qualité de nos traitements, notamment sur leur proportionnalité et sur la durée de conservation des données. J’en ai profité pour faire un premier ménage. » Il s’agit bien là d’une des grandes priorités indiquée par la Cnil dans la mise en œuvre du RGPD. Albine Vincent est revenue dessus devant les maires : « Il faut initier un travail de recensement des traitements mis en œuvre par la collectivité au plus vite, en se posant les questions : « quels sont les traitements que nous détenons ? » « Quelles données contiennent-ils ? » « Qui y a accès ? » … »

Retour sur les droits des personnes

Autre point de travail : la mise à jour de certains documents. « J’ai travaillé avec les différents services pour mettre à jour nos formulaires, en revoyant nos mentions de consentement. J’ai également mis à jour nos contrats avec nos prestataires. »

Armelle Guichard est aussi revenue sur les droits des personnes. La représentante de la Cnil avait auparavant réinsisté sur ce point : « Les collectivités doivent s’assurer de l’effectivité des droits des personnes, que ce soit le droit à l’information, de rectification …  Et ce même si la personne demandeuse est simplement curieuse et souhaite simplement savoir quelles données la collectivité détient sur elle. Elle y a droit. » Mais la déléguée de la commune de Sceaux n’a pas été beaucoup sollicitée dans ce cadre. « J’avais peur qu’avec la médiatisation qui a accompagné l’entrée en vigueur du RGPD, de nombreuses demandes arrivent, mais j’ai eu une seule requête. »

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Congrès des maires 2018 : un rendez-vous sous haute tension

Sommaire du dossier

  1. Des maires inquiets de ne pouvoir tenir leurs promesses de campagne
  2. Ébauche de dialogue en clôture du congrès des maires
  3. A l’Elysée, les maires restent sur leur faim
  4. Contenu partenaire Baromètre RH Randstad : quels objectifs 2020 pour les collectivités locales ?
  5. Gestion de l’eau : renouveler les réseaux mais aussi préserver la ressource
  6. Contenu partenaire Comment la Caisse des Dépôts accompagne les élus au quotidien ?
  7. La mise en œuvre du RGPD dédramatisée au Congrès des maires
  8. Se représenter ou pas ? Témoignages de maires
  9. Sécurité : les maires craignent une « tendance à la recentralisation »
  10. Gilets jaunes : ce qu’en pensent les maires
  11. Congrès des maires : le trompe l’œil des finances locales
  12. Aménagement numérique : espoirs mobiles, expectatives sur le fixe
  13. Fonction publique territoriale : Emmanuel Macron veut donner les pleins pouvoirs aux élus
  14. Un hashtag lancé par l’AMF pour redorer le blason des maires
  15. Développement économique : la difficile application de la loi NOTRe
  16. Congrès des maires 2018 : vers un lifting de la réforme territoriale
  17. Quand les gilets jaunes s’invitent dans la transition écologique
  18. Fonds européens : vers une complexification de l’obtention de financements ?
  19. Congrès des maires 2018 : pour en finir avec une « annus horribilis »
  20. Au Salon des maires, la majorité joue l’apaisement avec l’AMF
  21. 16 % de femmes maires « au pays de Marianne » : à quand la parité ?
  22. Les associations d’élus font bloc face au gouvernement
  23. L’exécutif démine le terrain à la veille du congrès des maires
  24. Gouvernance du sport : bientôt des expérimentations en régions
  25. Des gilets jaunes sous les écharpes tricolores ?
  26. La moitié des maires veulent raccrocher leur écharpe en 2020
  27. Aménagement : un recentrage à venir pour les SCoT ?
  28. Le congrès des maires pour une intercommunalité à la carte
  29. Emmanuel Macron sèche le congrès des maires
  30. Commune / intercommunalité : le clash
  31. La dématérialisation, moteur de la modernisation de l’action publique ou du lien avec les administrés ?
  32. Maire et préfet, les secrets d’un vieux couple
  33. « Le dialogue avec les élus est vital pour Macron » – Luc Rouban
  34. La refonte de la carte intercommunale fait toujours des vagues
  35. Santé et culture : même combat pour des «services essentiels de proximité»
  36. Déserts médicaux : « La coercition serait contre-productive »
  37. Radiographie de la France après la crise
  38. Maires, forains et responsables de cirques tentent de normaliser leurs relations

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La mise en œuvre du RGPD dédramatisée au Congrès des maires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement