Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Congrès des maires

Radiographie de la France après la crise

Publié le 22/11/2018 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

regionsOK
Fotolia Brad Pict
La présentation, mercredi après-midi au Congrès des maires, du rapport sur la Cohésion des territoires, a permis de revenir sur certaines idées reçues, notamment sur la concentration des richesses dans les métropoles.

En ouverture de la séance de mercredi après-midi consacrée aux services publics de proximité, Hugo Bevort, directeur des stratégies territoriales au Commissariat général à l’égalité des territoires, a dressé un état des lieux de la France après la crise. Il s’est basé sur le Rapport sur la cohésion des territoires publié en juillet dernier par le CGET, et réalisé en collaboration avec les associations d’élus locaux. Un rapport qui va à rebours de nombre d’idées reçues. « Il ressort de cette étude une vaste recomposition de la France, et en même temps une accentuation des inégalités territoriales », a-t-il résumé. En 2016, il ne reste plus que deux régions dont le PIB est supérieur à  la moyenne européenne, l’Ile-de-France et Rhône-Alpes (la région Rhône-Alpes n’était pas encor fusionnée avec l’Auvergne, ndlr), ce qui montre bien une divergence de trajectoires des territoires.  » Les chiffres montrent que cette divergence est reliée à  la crise mondiale de 2007 -2008.

Une diagonale du vide qui s’accentue

Ainsi en ce qui concerne le peuplement de la France, la « diagonale du vide », qui part des Hauts de France, en passant  par le grand est, puis par le centre, a tendance à  s’étendre. Petit à petit la population déménage  vers l’Ouest, le sud de la France et le littoral, un glissement qui devrait se prolonger dans les années à venir.

Quant aux métropoles, elles sont aussi des territoires de contrastes : la crise a amené la concentration accélérée de la production du pays au sein des plus grandes aires urbaines sous l’effet de l’agrégation des emplois les plus qualifiés et des secteurs les plus innovants. En même temps elles concentrent la pauvreté puisque 77%  des ménages dits « pauvres », vivent dans les grands pôles urbains. Quant à la théorie du ruissellement, qui voudrait que l’essor que connaissent les métropoles bénéficie  aux territoires voisins, elle ne s’avère pas toujours juste, d’autant que certaines métropoles comme Rouen ou Nice montrent des signes de récession.

La situation contrastée des villes moyennes

Enfin Hugo Bévort est revenu  sur la situation des villes moyennes. « Ce qui faisait l’équilibre et la singularité de la France, c’est son maillage de villes moyennes. On voit dans leur évolution que certaines ont une évolution positive, d’autres négatives. Il y a  là  aussi beaucoup de contrastes ». Les situations de pauvreté gagnent peu à peu les villes moyennes et les espaces de plus faible densité.

Les villes moyennes regroupent ainsi un quart des emplois, des lycées et des effectifs étudiants du pays. Elles assurent à plus de 80 % des habitants de leurs territoires de vie l’accès aux douze équipements de la gamme intermédiaire en 15 minutes ou moins. Elles continuent ainsi d’assurer le maillage et la cohésion du territoire.  Mais certaines connaissent des situations de fragilité, notamment  dans l’arc nord-est de la France, de la Normandie à la Bourgogne – Franche-Comté et jusqu’au sud du massif Central.

Les débats qui ont suivi autour de l’offre de soins dans les territoires, et autour de la culture, ont été l’illustration de cette France de contrastes, avec des communes  souvent de petites tailles qui se battent pour conserver ou faire venir des professionnels de santé, y compris en Ile-de-France, et d’autres territoires concentrant l’offre de soins.

 

Cet article fait partie du Dossier

Congrès des maires 2018 : un rendez-vous sous haute tension

Sommaire du dossier

  1. Des maires inquiets de ne pouvoir tenir leurs promesses de campagne
  2. Ébauche de dialogue en clôture du congrès des maires
  3. A l’Elysée, les maires restent sur leur faim
  4. Contenu partenaire Baromètre RH Randstad : quels objectifs 2020 pour les collectivités locales ?
  5. Gestion de l’eau : renouveler les réseaux mais aussi préserver la ressource
  6. Contenu partenaire Comment la Caisse des Dépôts accompagne les élus au quotidien ?
  7. La mise en œuvre du RGPD dédramatisée au Congrès des maires
  8. Se représenter ou pas ? Témoignages de maires
  9. Sécurité : les maires craignent une « tendance à la recentralisation »
  10. Gilets jaunes : ce qu’en pensent les maires
  11. Congrès des maires : le trompe l’œil des finances locales
  12. Aménagement numérique : espoirs mobiles, expectatives sur le fixe
  13. Fonction publique territoriale : Emmanuel Macron veut donner les pleins pouvoirs aux élus
  14. Un hashtag lancé par l’AMF pour redorer le blason des maires
  15. Développement économique : la difficile application de la loi NOTRe
  16. Congrès des maires 2018 : vers un lifting de la réforme territoriale
  17. Quand les gilets jaunes s’invitent dans la transition écologique
  18. Fonds européens : vers une complexification de l’obtention de financements ?
  19. Congrès des maires 2018 : pour en finir avec une « annus horribilis »
  20. Au Salon des maires, la majorité joue l’apaisement avec l’AMF
  21. 16 % de femmes maires « au pays de Marianne » : à quand la parité ?
  22. Les associations d’élus font bloc face au gouvernement
  23. L’exécutif démine le terrain à la veille du congrès des maires
  24. Gouvernance du sport : bientôt des expérimentations en régions
  25. Des gilets jaunes sous les écharpes tricolores ?
  26. La moitié des maires veulent raccrocher leur écharpe en 2020
  27. Aménagement : un recentrage à venir pour les SCoT ?
  28. Le congrès des maires pour une intercommunalité à la carte
  29. Emmanuel Macron sèche le congrès des maires
  30. Commune / intercommunalité : le clash
  31. La dématérialisation, moteur de la modernisation de l’action publique ou du lien avec les administrés ?
  32. Maire et préfet, les secrets d’un vieux couple
  33. « Le dialogue avec les élus est vital pour Macron » – Luc Rouban
  34. La refonte de la carte intercommunale fait toujours des vagues
  35. Santé et culture : même combat pour des «services essentiels de proximité»
  36. Déserts médicaux : « La coercition serait contre-productive »
  37. Radiographie de la France après la crise
  38. Maires, forains et responsables de cirques tentent de normaliser leurs relations

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Radiographie de la France après la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement