Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Réforme des retraites : l’inquiétude monte chez les agents

Publié le 28/11/2018 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

retraites-colcanopa
Colcanopa
Rémunération, départ pour carrière longue... Les préoccupations face à l'incertitude du futur régime universel de retraite sont nombreuses chez les territoriaux. Et les services « retraite » et « RH », démunis devant le manque d'information, naviguent à vue.

La réforme des retraites est un enjeu important dans la fonction publique, notamment territoriale, ne serait-ce que pour des raisons démographiques. Les nombreux agents recrutés par les collectivités et leurs établissements à la suite des lois de décentralisation de 1981-1982 arrivent aujourd’hui en fin de carrière. Les départs vont donc être massifs. « Depuis deux ou trois ans déjà, nous sentons une montée en charge des demandes de simulation », témoigne Isabelle Gendreu, responsable du service « retraite » du centre de gestion de la Haute-Garonne (738 collectivités affiliées, 14951 agents). Un service qui, pour mieux répondre à ces sollicitations, a ouvert en septembre un deuxième lieu d’accueil, décentralisé à Saint-Gaudens, au sud du département. Les premiers ex-baby-boomers qui finissent actuellement leur carrière ne se sentent pourtant pas vraiment concernés par la réforme, puisqu’elle s’appliquera à partir de la génération 1963 (ou 1964, selon les possibilités techniques). C’est le cas, par exemple, de Rebecca, infirmière puéricultrice en service de protection maternelle infantile : « J’aurai 62 ans en juillet 2019. Je sais que je n’aurai le taux plein qu’à 67 ans, mais je ne veux pas attendre cet âge pour partir. D’autant que l’on est encore sur un calcul de la pension sur les six derniers mois, ce qui était jusqu’à présent l’un des privilèges de la fonction publique. »

Quant aux plus jeunes, assure cette encadrante de stagiaires, « leur angoisse est plutôt de trouver du travail et qui plus est, sur un poste pérenne ». Mais parmi tous les autres – soit la majorité des effectifs – l’inquiétude est forte : « Nous recevons beaucoup d’appels de personnes qui veulent savoir comment les choses vont évoluer, témoigne Delphine Belot, responsable du service carrières et retraites au sein de la métropole Nice Côte d’Azur [49 communes, 3 500 agents]. Chaque réforme entraîne une peur, mais cet effet semble plus important que d’habitude. »

Tension palpable

Comment répondre aux questions, alors que les règles précises du futur système ne sont pas encore définies et que des propositions contradictoires sont lancées dans le débat public ? « Les agents ne comprennent pas que l’on ne soit pas au courant des projets », indique Jean-Pierre Verani, responsable de la mission « retraite » au sein de cette même métropole. Pour Antoine Durand, DRH de Rouen et trésorier de l’Association des DRH de grandes collectivités (ANDRHGCT), « il y a un très fort enjeu de lisibilité, d’information des agents et de pédagogie ». C’est l’un des points qu’il souhaitait mettre en avant auprès de Jean-Paul Delevoye (le haut-commissaire à la réforme des retraites), rencontré courant novembre au nom de l’ANDRHGCT, avec Sonia Pavic, directrice générale adjointe chargée des RH à Aix-en-Provence (2 300 agents, 150 000 hab.) et vice-présidente de l’association. « Nous avons créé un groupe de travail retraite, explique-t-elle, et sollicité les spécialistes de nos collectivités respectives pour faire des simulations, par catégorie de fonctionnaires, de ce que donnerait le calcul des pensions sur les vingt meilleures années. »

Reconnaissant que les « outils manquent » pour fiabiliser ces calculs, elle confirme qu’ils révèlent une perte pour les agents, de 200 euros par mois pour ceux de la catégorie C à 550 euros pour ceux de la catégorie A +.La future méthode de calcul est au centre des inquiétudes des fonctionnaires. « La catégorie C représente 75 % de nos effectifs, illustre Ghislaine Bruel, DRH de la commune de Grenade-sur-Garonne (150 agents, 9 000 hab., Haute-Garonne). Déjà maintenant, quand nous leur annonçons le montant de leur retraite, ça fait mal. Alors là, la tension est palpable. Ils sont convaincus qu’ils seront perdants. » Difficile, pourtant, de dire à présent qui sera perdant et qui sera gagnant. Interpellé par les syndicats dès le début de leur consultation à propos des primes, Jean-Paul Delevoye assure qu’elles seront intégrées à l’assiette de calcul des droits des fonctionnaires. Mais cette intégration se fera progressivement, pour que le poids des cotisations sur cette assiette élargie reste supportable.

Carrières longues

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme des retraites : l’inquiétude monte chez les agents

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement