Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Editorial] Fonction publique

Retraites : de l’incertitude à l’inquiétude

Publié le 23/11/2018 • Par Jean-Marc Joannès • dans : France

retraite
Geralt - Pixabay - CC SA by 2.0
Le gouvernement tient, envers et contre tout, sa « to do list » de réformes. Au programme 2019, un nouveau « gros morceau » : la mise en place d’un régime universel de retraite. Ce ne sera certainement pas facile.

 

Le gouvernement tient, envers et contre tout, sa « to do list » de réformes. Au programme 2019, un nouveau « gros morceau » : la mise en place d’un régime universel de retraite. Ce ne sera certainement pas facile. Ce chantier touchera tous les Français, sans pouvoir jouer la carte d’une opposition « public contre privé » ou « privilégiés contre lésés ». Il n’est pas sans danger : chacun cherche d’ores et déjà à savoir s’il va y perdre.

Nivellement

Le régime envisagé, mettant fin à l’existant (42 régimes de retraite fondés sur les principes de répartition et d’annuité), reposerait, tout à l’opposé, sur la recherche d’homogénéité et un système de points. Passer de ces 42 régimes jugés « totalement illisibles et très inégalitaires » à un régime « universel » (lire : unifié entre le privé et le public) suscite, sans surprise dans le climat actuel de défiance, une crainte, sous-jacente mais générale : que le nivellement des retraites se fasse par le bas, sans prise en compte de la pénibilité ou de la spécificité de certains métiers.

Or s’il est une question extrêmement sensible, c’est bien celle du niveau de vie, comme en témoigne la fronde des « gilets jaunes ». On comprend mieux l’appel lancé par Olivier Dussopt pour une forte participation aux élections professionnelles du 6 décembre : le gouvernement aura besoin d’interlocuteurs identifiés et « solides ».

Simulations

Des interlocuteurs, mais aussi des relais de terrain. Notre enquête montre que les services RH sont dès à présent sollicités par les agents préoccupés par leur future retraite. Encore démunis, ces services sont bien en peine pour répondre aux demandes de simulation : les règles du futur système ne sont pas définies.

Les agents redoutent de voir le calcul de leur pension sur les six derniers mois disparaître, mais s’interrogent aussi sur la prise en compte du régime indemnitaire dans l’assiette de cotisation. Autrement dit, la réforme des retraites pourrait amener, par la bande, à des débats de fond tenant à la nature et à la structure de la rémunération des fonctionnaires. Attention : chantier à risques !

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Retraites : de l’incertitude à l’inquiétude

Votre e-mail ne sera pas publié

Hermès

26/11/2018 12h02

N’ayez aucun doute: l’objectif « non affiché » de ces travaux est bien de réduire le montant individuel des retraites!

Si vous reprenez les dernières études concernant les précédentes évolutions, vous constatez que le montant moyen des retraites a baissé ET que l’âge de départ à la retraite fait de même.

Au fait, j’ai une question concernant les élus dont surtout les députés et sénateurs: seront-ils impactés par la mise en place de ces nouvelles mesures?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement