Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Congrès des maires

Au Salon des maires, la majorité joue l’apaisement avec l’AMF

Publié le 21/11/2018 • Par Aurélien Hélias • dans : Dossiers d'actualité, France

Le bureau éphémère du ministère de la Cohésion des territoires au Salon des maires et des collectivités locales (SMCL) le 20 novembre 2018
Le bureau éphémère du ministère de la Cohésion des territoires au Salon des maires et des collectivités locales (SMCL) le 20 novembre 2018 A. Hélias
Non-invités au Congrès des maires, les ministres et parlementaires, essentiellement de la majorité présidentielle, se sont retrouvés sur le stand du ministère de la Cohésion des territoires… au Salon des maires. En attendant l’intervention du Premier ministre jeudi après-midi au Congrès, le ministre chargé des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, et le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, ont préféré mettre en avant les prémices d’une « réconciliation » avec l’Association des maires de France.

Ils étaient plusieurs députés La République en marche à entourer le ministre chargé des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, mercredi matin au stand du ministère au Salon des maires. Rémi Rebeyrotte (Saône-et-Loire), Sacha Houlié (Vienne), le président de la délégation aux collectivités de l’Assemblée, Jean-René Cazeneuve (Gers)  et d’autres encore dont la députée PS du Puy-de-Dôme Christine Pires-Beaune, qui mène actuellement une mission « flash » sur l’investissement public local.

Un lieu de réunion inédit pour des parlementaires et un ministre que l’on rencontre d’habitude davantage dans les allées du Congrès des maires voisin. Mais dans sa volonté de marquer le coup et sa défiance vis-à-vis de l’exécutif, l’AMF avait tranché quelques jours auparavant : pas de ministre – sauf Edouard Philippe jeudi – et bien moins de parlementaires invités à prendre la parole au Congrès…

« Ma porte est toujours ouverte » glisse Sébastien Lecornu

Le signe d’une brouille persistante malgré les derniers gestes de l’exécutif et de l’Elysée pour reprendre langue avec les maires et les associations d’élus.
« Mais si, nous serons présents. Le Premier ministre interviendra et nous représentera jeudi ! », a voulu apaiser le ministre chargé des collectivités territoriales sur le stand, entre deux entrevues avec les parlementaires et maires présents, dont la vice-présidente de l’AMF, Cécile Gallien (Vorey, Haute-loire).

Et l’ancien président du conseil départemental de l’Eure de mettre en avant la réception par Emmanuel Macron de plusieurs centaines de maires à l’Elysée mercredi soir et sa missive aux édiles. Et au-delà, le fil sera-t-il rénové via la Conférence nationale des territoires dans sa nouvelle forme ?

« Oui, dans sa préparation et dans les instances de dialogue, mais aussi dans nos déplacements avec Jacqueline Gourault dans les territoires », qui devrait, elle rallier, le stand du ministère au Salon le lendemain jeudi. Suffisant pour renouer les liens avec l’AMF ? : « Ma porte est toujours ouverte. Cela ne mènera à rien d’opposer les collectivités à l’Etat », glisse l’ancien maire de Vernon (Eure), ex-LR passé chez LREM.

Dans ses pas, le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a tenu un discours semblable. Et le haut représentant du pouvoir législatif de venir défendre… le pouvoir exécutif.
« Le président de la République s’était engagé à rendre compte… il le fait en invitant les maires à l’Elysée ! Les maires l’aiment tellement qu’ils voudraient l’avoir chaque année physiquement ! », a ironisé l’éphémère ministre de la Cohésion des territoires.

Et ce dernier de promouvoir le souhait d’une coopération relancée avec les quelque « 500 000 élus qui font la République, dont les quatre cinquièmes sont bénévoles. Nous sommes ensemble pour faire vivre des valeurs », a plaidé Richard Ferrand.
Un discours très confiant, quitte à relativiser les chiffres de l’enquête du Cevipof selon laquelle la moitié des maires en place ne souhaite pas se représenter. « 73 % des maires interrogés sont heureux d’exercer ! La moyenne d’âge, de 62 ans, fait aussi qu’ils veulent passer la main », a-t-il assuré.
Tout juste Richard Ferrand a-t-il concédé que le mandat de maire était « extrêmement exigeant, nos compatriotes étant toujours plus en demande ».

Pique à François Baroin, bureau éphémère sous le portrait de Macron

Lire la suite sur le site du Congrès des maires

Cet article fait partie du Dossier

Congrès des maires 2018 : un rendez-vous sous haute tension

Sommaire du dossier

  1. Des maires inquiets de ne pouvoir tenir leurs promesses de campagne
  2. Ébauche de dialogue en clôture du congrès des maires
  3. A l’Elysée, les maires restent sur leur faim
  4. Contenu partenaire Baromètre RH Randstad : quels objectifs 2020 pour les collectivités locales ?
  5. Gestion de l’eau : renouveler les réseaux mais aussi préserver la ressource
  6. Contenu partenaire Comment la Caisse des Dépôts accompagne les élus au quotidien ?
  7. La mise en œuvre du RGPD dédramatisée au Congrès des maires
  8. Se représenter ou pas ? Témoignages de maires
  9. Sécurité : les maires craignent une « tendance à la recentralisation »
  10. Gilets jaunes : ce qu’en pensent les maires
  11. Congrès des maires : le trompe l’œil des finances locales
  12. Aménagement numérique : espoirs mobiles, expectatives sur le fixe
  13. Fonction publique territoriale : Emmanuel Macron veut donner les pleins pouvoirs aux élus
  14. Un hashtag lancé par l’AMF pour redorer le blason des maires
  15. Développement économique : la difficile application de la loi NOTRe
  16. Congrès des maires 2018 : vers un lifting de la réforme territoriale
  17. Quand les gilets jaunes s’invitent dans la transition écologique
  18. Fonds européens : vers une complexification de l’obtention de financements ?
  19. Congrès des maires 2018 : pour en finir avec une « annus horribilis »
  20. Au Salon des maires, la majorité joue l’apaisement avec l’AMF
  21. 16 % de femmes maires « au pays de Marianne » : à quand la parité ?
  22. Les associations d’élus font bloc face au gouvernement
  23. L’exécutif démine le terrain à la veille du congrès des maires
  24. Gouvernance du sport : bientôt des expérimentations en régions
  25. Des gilets jaunes sous les écharpes tricolores ?
  26. La moitié des maires veulent raccrocher leur écharpe en 2020
  27. Aménagement : un recentrage à venir pour les SCoT ?
  28. Le congrès des maires pour une intercommunalité à la carte
  29. Emmanuel Macron sèche le congrès des maires
  30. Commune / intercommunalité : le clash
  31. La dématérialisation, moteur de la modernisation de l’action publique ou du lien avec les administrés ?
  32. Maire et préfet, les secrets d’un vieux couple
  33. « Le dialogue avec les élus est vital pour Macron » – Luc Rouban
  34. La refonte de la carte intercommunale fait toujours des vagues
  35. Santé et culture : même combat pour des «services essentiels de proximité»
  36. Déserts médicaux : « La coercition serait contre-productive »
  37. Radiographie de la France après la crise
  38. Maires, forains et responsables de cirques tentent de normaliser leurs relations
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Au Salon des maires, la majorité joue l’apaisement avec l’AMF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement