Evenement

Dix lauréats pour les Trophées de l’ingénierie territoriale

Par • Club : Club Techni.Cités

Les lauréats des Trophées de l'ingénierie territoriales

C.P.

Dix Trophées de l’ingénierie territoriale ont été remis, mardi 20 novembre, sur le salon des Maires et des collectivités locales. Ce prix est coorganisé par les magazines Techni.Cités et la Gazette des communes, avec les soutiens de FluksAqua, Suez et Eurofins (analyses pour le bâtiment). Environ une trentaine de candidatures ont été reçues pour les huit catégories de prix prévus. Voici les lauréats sélectionnés par le jury, en fonction de plusieurs critères, dont l’innovation, la présence de partenaires, la mise en place d’indicateurs d’évaluation du projet et son caractère reproductible.

Mise en œuvre de l’ingénierie territoriale

Le Conseil départemental du Val d’Oise est récompensé pour son site internet  aideauxcommunes.valdoise.fr et pour d’autres actions collaboratives d’ingénierie territoriale. Cette plateforme d’aide aux communes a été lancée en octobre 2017. Elle s’adresse aux équipes municipales, aux conseillers départementaux, etc., qui peuvent ainsi pré-qualifier des demandes de projets de collectivités. Ce site donne accès à des retours d’expérience d’autres communes, à des informations et documents pour aider les maires dans leur projet et à un premier niveau de réponse. Un espace projet a été prévu pour chacune des 134 communes de moins de 5 000 habitants du Val d’Oise. Il a été élaboré avec la méthode Agile, en co-construction avec toutes les parties prenantes.

Luc Srehaiano, vice-président délégué du conseil départemental du Val d'Oise et la députée de l'Isère Emilie Chalas

Luc Srehaiano, vice-président délégué du conseil départemental du Val d’Oise et la députée de l’Isère Emilie Chalas

Eau et assainissement

Le prix de la catégorie Eau et assainissement est attribué au Grand Belfort, pour la radio-relève des compteurs d’eau via les bennes de collecte des ordures ménagères. Près de 20 000 compteurs de la collectivité de 53 communes et 108 000 habitants sont désormais relevés chaque semaine par les bennes de collecte de déchets, pour une facturation trimestrielle. Les bennes ont l’avantage de passer devant chaque habitation, en marquant un arrêt, ce qui autorise un taux de relève de 90 à 95 %. Ce projet a été mené en interne par la collectivité. Outre la relève, il permet de signaler à l’usager une consommation excessive pouvant être une fuite. 10 000 foyers doivent encore être équipés d’ici 2020, et plusieurs collectivités ont manifesté leur intérêt aux services techniques du Grand Belfort.

Énergie

La catégorie Energie a sélectionné le projet du Syndicat de traitement des eaux usées Saône Beaujolais (SteuSB) pour la récupération de l’énergie fatale des eaux usées arrivant à la station d’épuration Citeau, dans le Rhône, pour alimenter un réseau de chaleur. Cet équipement a été mis en service fin 2014. Les résultats sont meilleurs qu’attendus, notamment avec un coefficient de performance de 4, et la construction de nouveaux bâtiments alimentés par ce réseau de chaleur et de rafraîchissement. Le SteuSB poursuit ses projets en réfléchissant à la méthanisation des boues de Step pour injecter le biogaz dans le réseau et à la réutilisation des eaux traitées.

Gemapi-Gestion des risques

Le syndicat mixte interrégional d’aménagement des digues du delta du Rhône et de la mer (Symadrem) est lauréat pour son étude de danger menée sur un linéaire de 250 km de digues. Particularité : ces études ont été réalisées en régie, à partir des données et études existantes et en développant une méthode probabiliste dédiée au risque. De plus, le Symadrem va au-delà de la réglementation et envisage de mettre sa méthodologie à la disposition des autres organismes dotés de la compétence Gemapi et de leurs prestataires.

Mobilité, transports, voirie, routes

Le Conseil départemental de la Gironde est distingué pour sa démarche globale d’innovation et d’expérimentation de techniques d’entretien des routes vertueuses, et notamment l’expérimentation d’un procédé de bio-régénération en place des anciennes chaussées avec une émulsion bio-sourcée et locale, un procédé développé par Eiffage. L’essai a été mené sur 2 km et sera suivi sur trois ans. Le composé bio-sourcé est à base de poix de déchets de papeterie et le procédé a économisé 3 200 tonnes de matériaux, 51 % d’énergie et 45 % des émissions de CO2 en comparaison avec un procédé traditionnel.

Propreté urbaine, prévention et gestion des déchets

Cette catégorie revient à la Collectivité intercommunale de collecte et valorisation des déchets ménagers de l’Aude (Covaldem11) pour son concept de recyclerie-déchèterie, développé avec Suez. Confié à des ateliers et chantiers d’insertion, le projet comporte la création d’une ressourcerie itinérante afin de toucher des quartiers éloignés du réemploi, et une boutique solidaire, baptisée « Le grenier ».

Réseaux, systèmes d’information géographique (SIG)

Le prix Réseau et SIG est décerné à l’association Syncom, qui a développé un portail cartographique mutualisé dédié à l’amélioration de la gestion de l’espace public. Il compte 9 000 diagnostics amiante enregistrés en Ile-de-France, accessibles à tous les membres de l’association : collectivités, concessionnaires et exploitants de réseaux (Enedis, GRDF, Veolia, Veolia) ou prestataires (Protys). Depuis 2015, Syncom accueille également les données de caractérisation des voiries, des fonds de plans au standard PCRS, et des couches propres aux adhérents.

Urbanisme  et aménagement

Le choix s’est porté sur la Métropole Rouen Normandie pour la création d’une promenade fluviale de 3 km sur la rive gauche des berges de la Seine. Ces espaces délaissés ont été, en fonction des endroits, dépollués, gérés de manière écologique, renaturés avec des matériaux présents sur place, comme des rails de voies ferrées, etc. Le risque d’inondation a été réduit par la hausse des espaces verts et la réduction des rejets apports d’eau au fleuve. Le site est géré comme un espace naturel, sans poubelle, invitant chacun à repartir avec ses déchets. Par ailleurs, une attention particulière a été apportée à l’inclusion des femmes dans cet espace public.

Yvon Robert, maire de Rouen, et Jean-David Cadet, secrétaire adjoint de la section AITF d'Ile-de-France

Yvon Robert, maire de Rouen, et Jean-David Cadet, secrétaire adjoint de la section AITF d’Ile-de-France

Prix spécial du jury

Deux Prix spécial du jury ont été choisis. Tout d’abord, la Communauté d’agglomération de Limoges Métropole pour son proket de ceinture maraîchère. Lancé depuis mai 2017, ce projet alimentaire territorial (PAT) vise à développer le maraîchage autour de Limoges afin d’alimenter des circuits courts alimentaires pour alimenter en priorité les restaurants scolaires. L’alimentation est ici vue comme un axe structurant de plusieurs politiques, notamment foncière. Il comprend une veille foncières pour identifier et acquérir des terres et installer des maraîchers, créer un pôle d’activité autour du maraîchage en accompagnant les porteurs de projets.

L’autre Prix spécial du jury revient à la Collectivité territoriale de Saint-Martin. Suite au passage de l’ouragan Irma, cette collectivité a créé un service « police de l’urbanisme » pour éviter les reconstructions illégales tout en limitant les déplacements de la seule personne assermentée et commissionnée en urbanisme sur l’île. Des formulaires types ont été créés (en 5 heures) et mis en ligne (en 48 h). Quatre agents ont été formés à les remplir via des smartphones. Ces formulaires permettaient à la directrice de l’urbanisme d’estimer s’il y avait une infraction, avant de se déplacer. Cette initiative a permis de réduire les constructions illégales.

A noter que le jury était composé de Bertrand Bohain, délégué général du Cercle national du recyclage ; de Jean-David Cadet, secrétaire adjoint de la section AITF Ile-de-France et directeur de la Démocratie de proximité et de la vie associative de la ville de Livry-Gargan ; de Jean-Pierre Cuisson, DGAST du Grand Belfort ; de Romuald Rivière, Expert AAP et DST de la ville de Saint-Flour ; de Joël Graindorge, DGST en retraite d’une communauté de communes ; d’Alexis Faivre d’Arcier, responsable événementiel chez Suez Eau France ; de Fabien Le Port, président de l’association des techniciens territoriaux de France (ATTF) ; de Bruno Moysan, président de FluksAqua ; de Pierre de Thé, directeur de la communication de Routes de France et d’Albane Canto, rédactrice en chef de Techni.Cités.

 

 

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • La gestion du trait de côte redessine les politiques d’aménagement

    Près d’un quart du littoral français recule du fait de l’érosion côtière. Pour les collectivités concernées, la prise en compte de ce phénomène exige à la fois de nouvelles pratiques d’entretien et de préservation des milieux et une réflexion de fond ...

  • Marne-la-Vallée, laboratoire sur la ville intelligente et soutenable

    Une convention « Smart & Sustainable City » vient renforcer les relations entre pouvoirs publics et le monde de la recherche, dans le but d’adapter et de développer la ville nouvelle de Marne-la-Vallée à la transition énergétique et écologique. ...

  • Votre actu juridique du 7 au 13 décembre 2018

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 7 et le 13 décembre 2018. ...

  • Des activités sportives pour muscler la vie professionnelle

    De plus en plus d’entreprises développent des initiatives pour inciter leurs employés à faire du sport compte tenu des retombées positives. Certaines collectivités locales et établissements publics leur emboîtent le pas et proposent à leurs agents des ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP