Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Police municipale : l’autorisation permanente d’entrer dans les halls d’immeuble retoquée

Publié le 16/11/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France

Immeubles HLM gris
La Gazette
Une disposition du projet de loi Elan voté par le Parlement prévoyait d’autoriser les forces de l’ordre à pénétrer dans les parties communes des HLM de façon permanente. Le Conseil constitutionnel en a décidé autrement.

C’est une disposition passée inaperçue qui avait été introduite par voie d’amendement dans le projet de loi dit Elan portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique.

Cet amendement porté en mai dernier par le député (LR), Thibault Bazin, prévoyait que les organismes HLM accordent à la police et à la gendarmerie nationales ainsi que, le cas échéant, à la police municipale une autorisation permanente de pénétrer dans les parties communes de leurs immeubles. Une disposition adoptée par le Parlement mais finalement censurée le 15 novembre par le Conseil Constitutionnel.

« Cavalier législatif »

Dans un communiqué, le ministère de la Cohésion des territoires explique que l’article incriminé constitue un « cavalier » législatif, c’est à dire un article qui n’a pas de lien avec le sujet traité par le projet de loi initial. Mais, poursuit-il, cette mesure pourra être réintroduite et réétudiée dans le cadre d’un prochain texte de loi.

Paradoxalement, Julien Denormandie, qui était secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires en mai dernier, avait donné son feu vert à l’amendement en séance publique alors qu’il avait rappelé quelques jours plus tôt en commission que l’article L.126-1 du Code de la construction prévoit déjà un cadre légal d’intervention permanente : « les propriétaires et exploitants d’immeubles à usage d’habitation et leurs représentants peuvent accorder à la police et la gendarmerie nationale, ainsi, le cas échéant, qu’à la police municipale, une autorisation permanente de pénétrer dans les parties communes de ces immeubles. ».

Débat sur l’occupation des halls d’immeubles

Interrogé par la Gazette, le député Bazin explique que son amendement était un « amendement d’appel qui visait à ouvrir le débat sur la tranquillité des logements sociaux et la sécurité de leurs résidents en apportant une réponse aux problèmes d’occupation intempestive des cages d’escaliers ». « En réalité, l’autorisation aux forces de l’ordre d’entrer dans les parties communes des logements sociaux est déjà inscrite dans le droit, reconnaît-il, mais en pratique, cela ne fonctionne pas. L’ambition de mon amendement, qui aurait pu être précisé davantage, était d’apporter une réponse simplifiée et opérationnelle, c’est à dire une autorisation permanente qui n’ait pas besoin d’être renouvelée tous les six mois ».

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Police municipale : l’autorisation permanente d’entrer dans les halls d’immeuble retoquée

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement