Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Centres commerciaux : « il faut rééquilibrer les conditions de concurrence entre périphérie et centre-ville »

urbanisme commercial

Centres commerciaux : « il faut rééquilibrer les conditions de concurrence entre périphérie et centre-ville »

Publié le 29/11/2018 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

centre commercial
D.R.
Franck Gintrand, conseil auprès des collectivités locales, spécialiste du développement économique local, analyse dans son ouvrage "Le jour où les zones commerciales auront dévoré nos villes", le développement des centres et zones commerciales de périphérie et son impact sur les centres-villes. Pour lui, une seule solution, un moratoire national sur les ouvertures et extensions nouvelles.

De quand date l’accélération du développement des zones et centres commerciaux en périphérie des villes ?

Elle est liée à la loi de modernisation de l’économie (LME)  du 4 août 2018, qui a libéralisé les prix dans la grande distribution et les implantations de surfaces commerciales. Jusque-là, les implantations commerciales étaient régulées avec la loi Raffarin, qui imposait une autorisation de la commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) pour tout projet d’une surface supérieure à  300  m2. Avec la LME, le seuil est relevé à 1000 m2. En dessous une simple autorisation d’urbanisme suffit. Nicolas Sarkozy s’est présenté comme le président du pouvoir d’achat, il a en fait été le grand artisan de la libération de la grande ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centres commerciaux : « il faut rééquilibrer les conditions de concurrence entre périphérie et centre-ville »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement