logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/592173/les-collectivites-doivent-passer-au-paiement-en-ligne/

DÉMATÉRIALISATION
Les collectivités doivent passer au paiement en ligne
Claire Chevrier | Actu experts finances | France | Publié le 19/11/2018

Le décret du 1er août 2018 oblige les collectivités à proposer des paiements en ligne via carte bancaire ou prélèvement SEPA. Il impose aussi d'avoir des terminaux de paiement électronique pour les prestations au comptant. Pour épauler les collectivités, la DGFiP lance PayFiP, prolongement de TiPi. D'autres offres, issues d'acteurs privés vont probablement aussi se développer rapidement.

Le décret du 1er août 2018 impose aux administrations, et donc aux collectivités, de proposer aux internautes la possibilité de régler leurs factures sur Internet, via leur carte bleu ou un prélèvement SEPA. Pour les plus petites, c’est une vraie révolution. En effet, selon le baromètre du numérique de JVS-Mairistem, paru le 15 novembre 2018, seules 15 % des collectivités de moins de 1 000 habitants proposent déjà le paiement en ligne, alors qu’elles sont 30 % dans la strate de 1 000 à 3 500 et 40 % de 3 500 à 10 000 habitants.

Un échéancier allant de juillet 2019 à janvier 2022

Le décret a pris en compte ces différences de déploiement. L’échéancier prévoit que les collectivités ayant un montant de recettes annuelles (1) supérieur ou égal à un million d’euros ...

CHIFFRES CLES

  • A fin octobre 2018, 5 180 communes, 68 départements et 10 régions étaient adhérents à TiPi PayFiP
  • Au 31 octobre 2018, soit après trois jours de mise en service de PayFiP, 1 818 paiements avaient été enregistrés par prélèvement.


POUR ALLER PLUS LOIN