Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elus locaux

La moitié des maires veulent raccrocher leur écharpe en 2020

Publié le 16/11/2018 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, France

mairie maire chateau ville commune élu vote bleu blanc rouge fr
Fotolia shocky
Une enquête du CEVIPOF confirme la crise des vocations dans les communes. En bonne place sur le banc des accusés, lors d’un colloque, le 15 novembre 2018 au Sénat : les nouvelles grandes intercommunalités.

Et si la vague de démissions de maires enregistrée ces derniers mois n’était qu’une mise en bouche ? Selon une enquête-fleuve du Centre d’étude de la vie politique française (CEVIPOF) menée avec le concours de l’Association des maires de France (AMF), c’est un mouvement d’une tout autre ampleur qui se prépare. 49 % des 4 657 maires interrogés veulent jeter l’éponge à l’occasion des municipales 2020. Une proportion supérieure de 4 points au taux enregistré (45 %) parmi les 17 500 élus locaux interrogés au début de cette année par la délégation aux collectivités du Sénat. Lors de la précédente édition du scrutin municipal, en 2014, 60 % des maires en place avaient été reconduits.

D’après le CEVIPOF, le pourcentage de premiers magistrats qui veulent raccrocher leur écharpe en 2020 atteint des sommets dans les petites communes (55 %) pour redescendre du côté des villes de plus de 30 000 habitants (8 %), chasse gardée des professionnels de la politique.

Les maires désireux de passer la main invoquent, en tout premier lieu, des raisons personnelles (71 %) et le sentiment du devoir (civique) accompli (53 %). Ils pointent, à un degré moindre, les exigences croissantes de leurs administrés (37 %). Des électeurs qui ont tendance à se comporter davantage en consommateurs qu’en citoyens, se plaignent régulièrement les élus locaux.

Haro sur la loi NOTRe

Les maires profitent aussi de cette enquête pour dire tout le mal que leur inspire la réforme territoriale. 75 % d’entre eux portent un jugement négatif sur la loi NOTRe de 2015. Dans la ligne de mire : les nouvelles grandes intercommunalités qui ont éloigné les communes des centres de décision. Au sein du bloc local, la relation est devenue asymétrique, jugent les maires.

Selon l’enquête du CEVIPOF, 80 % d’entre eux considèrent que l’intercommunalité a beaucoup d’influence sur leur commune, tandis qu’ils ne sont que 25 % à penser que leur commune exerce une influence sur l’intercommunalité…

Un dilemme qui a été au cœur d’un colloque, le 15 novembre au Sénat. Une rencontre autour du rapport du sénateur Mathieu Darnaud (LR) intitulé « Revitaliser l’échelon communal ». « On se retrouve avec des intercommunalités qui comptent presqu’autant d’élus que le Parlement belge, les problèmes linguistiques en moins », a, d’emblée ironisé le président de la Haute-Assemblée, Gérard Larcher (LR).

« La loi d’airain de l’oligarchie »

Un point de vue que partage Luc Rouban, cheville ouvrière de l’enquête du CEVIPOF. « Plus on a des grosses machines, plus la défiance est grande. C’est la loi d’airain de l’oligarchie », a lancé le politologue. Pour Vanik Berberian, leader de l’Association des maires ruraux de France, des dommages collatéraux ne vont pas tarder à se faire ressentir… « Il ne faudrait pas que le jour du congrès (NDLR : le 20 novembre prochain), les maires arrivent avec des gilets jaunes », a-t-il mis en garde.

La vice-présidente de l’AMF, Agnès Le Brun (LR), n’a pas non plus masqué son inquiétude : « Ce n’est plus un cri d’alarme. C’est beaucoup plus que ça. » Pour l’édile de Morlaix, il est temps de réhabiliter la figure du maire « qui n’est pas un chef de bureau, encore moins un coupeur de ruban, mais le garant de l’égalité républicaine ».

Pas si simple pour Luc Rouban dans une société divisée. Quand les classes aisées attendent de leur maire une compétence professionnelle, les catégories populaires privilégient la proximité.

Un hiatus sur lequel ne s’est pas appesanti la ministre de la Cohésion des Territoires, Jacqueline Gourault. L’ancienne sénatrice s’est plutôt attachée à relativiser le blues des maires. « La dernière fois, c’était 40 % », a-t-elle dit à propos du pourcentage de premiers magistrats qui envisageaient de raccrocher les gants à la veille des municipales de 2014.

Pour Jacqueline Gourault, la crise des vocations plonge ses racines dans la multiplication des réformes territoriales menées avant le sacre d’Emmanuel Macron. En aucun cas dans les coupes budgétaires opérées depuis. « Le CEVIPOF dit que ce n’est pas la faute du gouvernement », s’est réjouie Jacqueline Gourault, à la veille d’un congrès des maires.

Cet article fait partie du Dossier

Congrès des maires 2018 : un rendez-vous sous haute tension

Sommaire du dossier

  1. Des maires inquiets de ne pouvoir tenir leurs promesses de campagne
  2. Ébauche de dialogue en clôture du congrès des maires
  3. A l’Elysée, les maires restent sur leur faim
  4. Contenu partenaire Baromètre RH Randstad : quels objectifs 2020 pour les collectivités locales ?
  5. Gestion de l’eau : renouveler les réseaux mais aussi préserver la ressource
  6. Contenu partenaire Comment la Caisse des Dépôts accompagne les élus au quotidien ?
  7. La mise en œuvre du RGPD dédramatisée au Congrès des maires
  8. Se représenter ou pas ? Témoignages de maires
  9. Sécurité : les maires craignent une « tendance à la recentralisation »
  10. Gilets jaunes : ce qu’en pensent les maires
  11. Congrès des maires : le trompe l’œil des finances locales
  12. Aménagement numérique : espoirs mobiles, expectatives sur le fixe
  13. Fonction publique territoriale : Emmanuel Macron veut donner les pleins pouvoirs aux élus
  14. Un hashtag lancé par l’AMF pour redorer le blason des maires
  15. Développement économique : la difficile application de la loi NOTRe
  16. Congrès des maires 2018 : vers un lifting de la réforme territoriale
  17. Quand les gilets jaunes s’invitent dans la transition écologique
  18. Fonds européens : vers une complexification de l’obtention de financements ?
  19. Congrès des maires 2018 : pour en finir avec une « annus horribilis »
  20. Au Salon des maires, la majorité joue l’apaisement avec l’AMF
  21. 16 % de femmes maires « au pays de Marianne » : à quand la parité ?
  22. Les associations d’élus font bloc face au gouvernement
  23. L’exécutif démine le terrain à la veille du congrès des maires
  24. Gouvernance du sport : bientôt des expérimentations en régions
  25. Des gilets jaunes sous les écharpes tricolores ?
  26. La moitié des maires veulent raccrocher leur écharpe en 2020
  27. Aménagement : un recentrage à venir pour les SCoT ?
  28. Le congrès des maires pour une intercommunalité à la carte
  29. Emmanuel Macron sèche le congrès des maires
  30. Commune / intercommunalité : le clash
  31. La dématérialisation, moteur de la modernisation de l’action publique ou du lien avec les administrés ?
  32. Maire et préfet, les secrets d’un vieux couple
  33. « Le dialogue avec les élus est vital pour Macron » – Luc Rouban
  34. La refonte de la carte intercommunale fait toujours des vagues
  35. Santé et culture : même combat pour des «services essentiels de proximité»
  36. Déserts médicaux : « La coercition serait contre-productive »
  37. Radiographie de la France après la crise
  38. Maires, forains et responsables de cirques tentent de normaliser leurs relations
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La moitié des maires veulent raccrocher leur écharpe en 2020

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement