logo
DOSSIER : Les maires sous le feu des médias
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/591563/comment-le-congres-des-maires-est-devenu-un-must-mediatique/

MÉDIAS
Comment le congrès des maires est devenu un must médiatique
Jean-Baptiste Forray | France | Publié le 19/11/2018

Le plus grand rassemblement d'élus locaux de l'année, qui se déroulera du 20 au 22 novembre, génère toujours plus de retombées. Les chaînes de télévision y ont consacré près de cent heures l'an dernier.

CONGRES-cloture-macron-baroin

Des chiffres plutôt impressionnants. L’an dernier, 587 journalistes ont été accrédités au congrès des maires. Les retombées médiatiques ont été à la hauteur, selon l’Association des maires de France. Plus de 500 articles ont été écrits autour de l’événement. Et surtout, le congrès des maires a généré près de 5 000 alertes audiovisuelles, soit l’équivalent de quatre-vingt-dix-huit heures d’antenne de télévision et de cinquante-quatre heures de radio. Un record pour un congrès devenu très médiatique. Revue des faits d’armes qui ont fait le buzz.

2009 Fillon et la grogne sur la taxe professionnelle

Cette année-là, les maires sont particulièrement en colère. Pour les médias, le coup de gueule contre la fin de la taxe professionnelle, qui plombe l’autonomie fiscale des communes, se double d’un événement politique. Dans l’arène de la porte de Versailles, le Premier ministre, François Fillon, monte seul au front, Nicolas Sarkozy s’étant fait porter pâle. Il marque des points aux yeux de sa majorité et des éditorialistes.

2012 Hollande et le mariage pour tous

Pour sa première allocution présidentielle devant le congrès, François Hollande effectue un dérapage incontrôlé. A la surprise générale, il invoque la « liberté de conscience » des maires qui refuseront de marier des personnes de même sexe. « Les possibilités de délégation existent, elles peuvent être élargies », lâche-t-il. Devant le tollé médiatique, François Hollande rétropédale une poignée d’heures plus tard. En attendant, les maires, qui attendaient le chef de l’Etat sur la réforme des rythmes scolaires, reviennent plutôt rassérénés de la porte de Versailles. Le Président leur a accordé des assouplissements.

2017 La passe d’armes Baroin-Macron

Seul président de la V e République, hormis le général de Gaulle, à ne jamais avoir été élu dans une assemblée locale, Emmanuel Macron le sait, il est attendu au tournant. Depuis qu’il a revu la trajectoire de maîtrise de la dépense publique locale à la hausse, la fronde gronde. Galvanisée par le morceau de bravoure oratoire du président de l’AMF, François Baroin, la salle n’est pas acquise&hellip « J’ai besoin de vous », lance Emmanuel Macron. Dans l’un de ses meilleurs discours, il multiplie les gestes de bonne volonté. Sans rien transiger sur l’essentiel, il parvient à éteindre l’incendie… pour un temps.

POUR ALLER PLUS LOIN