Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Relations Etat-collectivités

Quel visage demain pour la Conférence nationale des territoires ?

Publié le 14/11/2018 • Par Aurélien Hélias • dans : France

CNT
Twitter
Après seulement quinze mois de vie, la « CNT », espace de dialogue entre Etat et collectivités instauré par le nouvel exécutif en juillet 2017, s’est vue démonétisée, boycottée par les trois grandes associations d’élus. A la veille du Congrès des maires du 20 au 22 novembre, la reconfiguration de cette Conférence des territoires par le Gouvernement, soucieux de renouer avec les élus locaux, se précise peu à peu…

La Conférence nationale des territoires est morte… vive la CNT ! C’est en résumé la formule qui devrait bientôt le mieux qualifier la mue que s’apprête à prendre le rendez-vous de discussion entre Etat et collectivités territoriales, transformation que désormais les deux parties s’accordent à vouloir mener de concert… après une longue période d’incompréhension et de frustrations.

Dès son instauration, la CNT fonctionne avec plusieurs « instances de dialogue », au nombre de participants – associations d’élus, parlementaires et ministres- restreint, et censées préparer les deux grandes sessions annuelles, trois à ce jour. Mais dèsla première édition en juillet 2017, pourtant en grande pompe au Sénat et conclue par un discours du chef de l’Etat, la CNT a du plomb dans l’aile, affaiblie par l’annonce en pleine conférence que l’effort demandé aux collectivités ne serait pas de dix milliards comme promis par le candidat Macron mais 13 milliards.

[Lire la suite sur le site du Courrier des maires]

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quel visage demain pour la Conférence nationale des territoires ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement