Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Management

Temps de travail et rémunération : deux chantiers en un pour davantage de cohérence

Publié le 23/11/2018 • Par Maud Parnaudeau • dans : France, Toute l'actu RH

territoriaux 4
PHOVOIR
A val de Garonne agglomération, la refonte simultanée du régime indemnitaire et du temps de travail, adossée à un objectif de résorption des inégalités salariales, fait l’unanimité.

[Val de Garonne agglomération (Lot-et-Garonne) 400 agents, 43 communes, 60 300 hab.] « Cela n’a pas été un long fleuve tranquille, mais les résultats sont là », reconnaît Yaël Tranier, l’ancien DRH intérimaire de la communauté val de Garonne agglo. C’est lui qui a conduit, entre fin 2017 et juillet 2018, les refontes simultanées du régime indemnitaire et du temps de travail. « Pour moi, il fallait mener les deux chantiers de front pour apporter des contreparties et de la cohérence. »

Les « C » revalorisés

Une feuille de route signée du président a été envoyée à tous les agents. « C’était une condition préalable indispensable pour légitimer la démarche », estime Yaël Tranier. Chose rare, en particulier dans un délai si court, les nouvelles règles ont été votées à l’unanimité par les organisations syndicales et les élus. « C’est la première fois que les projets de délibération étaient débattus en comité technique. Nous avons transmis les documents à l’avance aux organisations syndicales », relate l’ancien DRH. C’est surtout sur la résorption des inégalités que la collectivité a réussi à emporter l’adhésion (lire l’encadré). La moitié des agents a vu sa rémunération augmenter, dont 86 % d’agents de la catégorie C. Au total, 60 % des « C » ont été revalorisés, tout comme presque la moitié de l’effectif féminin (49 %).

« Nous avons fait de la dentelle pour parvenir plutôt à revaloriser le salaire les femmes. Nous avons aussi instauré un régime indemnitaire minimum à 160 euros brut », signale Yaël Tranier. « La collectivité a fait un effort pour les catégories C et les femmes, en mettant sur la table

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Temps de travail et rémunération : deux chantiers en un pour davantage de cohérence

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement