Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Habitat indigne

A Marseille, la mairie gère l’urgence et rend des comptes

Publié le 09/11/2018 • Par Caroline Garcia • dans : Régions

Jean-Claude Gaudin
Flickr CC by European People's Party
Suite aux effondrements d’immeubles survenus en début de semaine à Marseille, les services municipaux s’activent pour soutenir les riverains. Pendant que la mairie tente de justifier son action pour lutter contre l’habitat dégradé.

L’effondrement des deux immeubles, le 5 novembre, puis d’un troisième à Noailles, dans le centre de Marseille, causant au moins huit décès, met les services de la mairie à l’épreuve. Encore ce matin, le périmètre de sécurité établi autour des trous béants laissés rue d’Aubagne (1er ardt) par les bâtiments écroulés ou volontairement déconstruits pour sécuriser les recherches s’est étendu aux rues adjacentes. Par sécurité, cinq nouveaux immeubles ont été évacués, en plus des vingt précédents.

Nouveaux relogements

Dès mardi, 105 personnes avaient été évacuées, puis relogées dans 60 chambres d’hôtels du centre-ville. Elles sont désormais 359 à être concernées. Des plateaux-repas leur sont depuis distribués. Ces mesures seront poursuivies « tout le temps nécessaire », assure la ville. Les bailleurs sociaux de la métropole Aix-Marseille-Provence mettent de leur côté 125 logements à la disposition des familles concernées par l’effondrement et les évacuations, « dont 57 entre les 1er et 6e arrondissements ».

Un centre d’accueil des familles et de leurs proches a été ouvert pour apporter une aide d’urgence aux personnes, avec les équipes de la Croix-Rouge. « Les assistantes sociales et les personnels municipaux des services de l’Etat civil et du logement sont mobilisés, aux côtés de services de la cohésion sociale de la Préfecture », assure le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin.

Le centre héberge également une cellule d’urgence médico-psychologique mise en place par la police judiciaire pour la population dans le cadre du protocole d’identification des victimes. Et fournit des bureaux à la section de police d’identification des victimes. La mairie a en outre ouvert une ligne téléphonique joignable 24h sur 24 pour l’information au public.

La mairie mise en cause

Au-delà de l’urgence, c’est la politique municipale en matière de logement qui est pointée du doigt, ainsi que les moyens disponibles pour intervenir sur le logement indigne et l’habitat dégradé. Le 8 novembre,

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

A Marseille, la mairie gère l’urgence et rend des comptes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement