Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme territoriale

Le gouvernement brise la glace avec les départements

Publié le 09/11/2018 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, Actu expert santé social, Actualité Club finances, France

Jacqueline Gourault, au Congrès de l'ADF, à Rennes, le 9 novembre 2018.
Jacqueline Gourault, au Congrès de l'ADF, à Rennes, le 9 novembre 2018. @KlinkertBrigitt
Lors de la clôture du congrès de l'Assemblée des départements de France, le 9 novembre 2018, le président de l'Essonne François Durovray (LR) a mis en garde les ministres présents sur le risque d'une fronde des élus comparable au mouvement anti-hausse du carburant des gilets jaunes. Un danger que Jacqueline Gourault et Sébastien Lecornu ont cherché à conjurer, multipliant les gestes de bonne volonté.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cueillis à froid. Avant de prendre la parole à la tribune, en clôture du congrès de l’Assemblée des départements de France, le 9 novembre 2018 à Rennes, la ministre des Territoires, Jacqueline Gourault, et son ministre chargé des collectivités, Sébastien Lecornu, ont dû essuyer une salve de critiques.

La plus marquante d’entre elles a été signée du président LR de l’Essonne, François Durovray. « L’Etat a une dette cachée de 10 milliards d’euros à notre égard. Quand le gouvernement maltraite les départements, il maltraite les territoires les plus fragiles. Je n’ai pas envie qu’après les gilets jaunes, il y ait les écharpes noires des élus de la République », a-t-il tonné.

Le président de l’ADF Dominique Bussereau (Ex-LR), en a profité pour se faire le porte-voix de la colère de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Gazette pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le gouvernement brise la glace avec les départements

Votre e-mail ne sera pas publié

Murakami

12/11/2018 04h36

391 millions d’euros pour sauver le soldat département, une nouvelle hausse des frais de notaire. Mais quand cela va t’il cesser? Mais quand va t’on enfin se rendre compte que nous vivons au dessus de nos moyens et qu’il va falloir réduire la voilure avant la catastrophe annoncée de la hausse des taux d’intérêts qui va nous laminer.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement