Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Travail social

La prévention spécialisée entre en convalescence

Publié le 09/11/2018 • Par Judith Chetrit • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

educateurs prevention specialisee
France 3
Quête de reconnaissance, attente de financements, nouvelles pratiques professionnelles... Si la prévention spécialisée semble être sortie d'une crise de financements, qui a menacé son existence, tout n'est pas réglé. A l'occasion de leurs rencontres nationales organisées les 8 et 9 novembre à Nantes, les éducateurs de rue ont pu mesurer l'évolution de leur métier dans la dernière période. Y compris en dehors de leurs champs d’action historique. Le gouvernement affiche son engagement financier.

La colère est certes moins vivace qu’il y a trois ans lors de coupes franches opérées par les conseils départementaux dans leurs budgets. Mais une tension et une vigilance plus diffuses restent de mise et s’affichent dans les interventions qui ont ponctué les Journées nationales de la prévention spécialisée, le rendez-vous annuel du Comité national de liaison des acteurs de la prévention spécialisée (CNLAPS) qui s’est tenu à Nantes les jeudi 8 et vendredi 9 novembre devant plusieurs centaines de professionnels.

La quête de reconnaissance…

Les éducateurs de rue, comme on les dénomme, sont à ce jour au au nombre de 3.000 en France, rattachés à la protection de l’enfance, en première ligne avec les mineurs ou jeunes majeurs en difficulté. “La reconnaissance de la prévention spécialisée ne tombe pas du ciel. On continue de faire reconnaître aux pouvoirs publics la pertinence de nos actions”, affirme Anne-Marie Fauvet, présidente du CNLAPS, en ouverture de ces journées.

“Il y a une dynamique d’invisibilisation des travailleurs sociaux”, souligne Myriam Nael, adjointe à la maire de Nantes en charge de l’éducation, de la réussite éducative et de la politique de la ville. “Parfois, des ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La prévention spécialisée entre en convalescence

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement