logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/590518/de-nouveaux-moyens-pour-la-police-et-la-gendarmerie-votes-par-lassemblee-nationale/

BUDGET 2019
De nouveaux moyens pour la police et la gendarmerie votés par l’Assemblée nationale
Hervé Jouanneau | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 07/11/2018 | Mis à jour le 08/11/2018

Les députés ont adopté le 7 novembre en première lecture la mission sécurités du projet de loi de finances pour 2019. Un budget à la hausse marqué par une augmentation des effectifs policiers et des perspectives de transfert de charges indues vers les municipalités.

Assemblée NationaleHissée au rang de « priorité absolue » par le gouvernement, la sécurité publique est l’un des rares budgets ministériels à voir ses crédits continuer à augmenter chaque année. Ce sera encore le cas en 2019.

Après une première augmentation de 400 millions l’an dernier, l’Assemblée nationale a voté le 6 novembre, en première lecture du projet de loi de finances pour 2019, une hausse de 335 millions d’euros de la mission sécurités pour atteindre quelque 13,1 milliards d’euros. Soit une hausse de 2,4% par rapport à 2018.

Des effectifs en augmentation

Conformément aux engagements pris en début de mandature, la hausse des moyens profite surtout aux effectifs de policiers et de gendarmes qui vont continuer de grimper avec 2.500 nouveaux postes. « Les renforts nets d’effectifs s’élèvent à 1 735 pour la police nationale et à 634 pour la gendarmerie », a précisé le rapporteur pour la commission des Lois, Jean-Michel Fauvergue.

L’engagement de créer 10.000 postes d’ici à 2022 est « exécuté méthodiquement », a pour sa part souligné le nouveau ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui a succédé mi-octobre à Gérard Collomb.

Parmi les autres priorités budgétaires :

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN