Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Les recruteurs misent de plus en plus sur le savoir-être

Publié le 14/11/2018 • Par Maud Parnaudeau • dans : France, Toute l'actu RH

Cheerful male student holding his laptop
©zinkevych - stock.adobe.com
Confiance, créativité, empathie, audace... Dans des organisations du travail qui deviennent transversales, les aptitudes comportementales sont prisées des employeurs pour qui elles sont gages d’adaptation, d’efficacité et d’innovation.

Les compétences dites « comportementales » sont de plus en plus plébiscitées par les recruteurs, dans le privé comme dans le public. Selon les résultats d’une enquête de Pôle emploi publiée en mars 2018, six employeurs sur dix estiment qu’elles sont plus importantes que celles de la sphère technique. Les capacités à travailler en équipe, être autonome et respecter les règles et consignes sont jugées indispensables par la quasi-totalité des répondants. Ces compétences sont tout autant recherchées chez les salariés et les agents que chez les managers. Si elles sont fondamentalement liées à l’humain, elles ne doivent cependant pas être confondues avec les traits de personnalité. « La personnalité relève du stéréotype. En ce sens, et bien qu’ils paraissent scientifiques, les tests de personnalité constituent une discrimination », explique Cécile Jarleton, doctorante en psychologie du travail au pôle « recherche » du Lab RH.

Des « soft skills » transversales et transférables

Egalement désignées par le terme anglais de « soft skills », les compétences comportementales sont aujourd’hui considérées comme un élément de réponse aux enjeux de performance, de bien-être au travail et d’employabilité. Transversales et transférables, elles permettent d’identifier des passerelles entre des fonctions ou des métiers, et donc de faciliter les mobilités et reconversions.

Les soft skills embrassent les champs cognitif, relationnel et opérationnel. La confiance, l’empathie, la créativité ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les recruteurs misent de plus en plus sur le savoir-être

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement