Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Management

De l’agent au dirigeant, la course à la rentabilité est ouverte

Publié le 16/11/2018 • Par Claire Boulland • dans : France, Toute l'actu RH

profit_rentabilite_argent_graphique_AdobeStock_86358466
Andrey Popov/Adobestock
Un atelier défouloir sur la productivité des agents ? C’est ce que l’Association nationale des DRH des territoires a proposé lors de son congrès qui s’est tenu les 20 et 21 septembre 2018, à Nantes.

« Aptitude à engendrer des profits. » C’est la définition du mot « rentabilité », appliquée au secteur privé. Mais peut-elle l’être au secteur public ? C’était la question volontairement provocatrice posée par l’ANDRHDT durant l’un des ateliers de son congrès qui s’est tenu au mois de septembre, à Nantes.

Jusqu’alors, on considérait le qualificatif « rentable » d’inadapté à la fonction publique, préférant parler de « capacité à produire de la valeur qui semble supérieure à l’investissement en temps de travail des agents », se plaisait-on à rappeler. « Sauf qu’on est en 2018 et qu’il faut se rendre à l’évidence : on a quitté le monde des Bisounours pour parler business », a lâché, « blasée », une DRH de collectivité de plus de 40 000 habitants. La stratégie serait désormais, selon elle, de capter de nouveaux habitants pour assurer sa survie financière.

Contrôler les recrutements

Les adhérents de l’ANDRHDT, présidée par Patrick Coroyer, considèrent qu’il faut « en finir avec l’hypocrisie autour de ce mot. La nécessaire rentabilité des services publics est bien réelle ». Toutefois, « elle doit être animée par la recherche de l’intérêt des usagers au juste coût, conjuguée à la motivation et au respect des agents ». Une combinaison qui n’est pas simple à trouver. D’autant que son appréciation finale appartient à

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

De l’agent au dirigeant, la course à la rentabilité est ouverte

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement