Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[ÉDITO] Relations Etat-collectivités

Les inégalités territoriales, contretemps de l’exécutif

Publié le 09/11/2018 • Par Romain Mazon • dans : France

france_drapeau_fracture_inegalite
@ Delphine Poggianti/Adobestock
Depuis la nomination de Jacqueline Gourault à la tête d’un super-ministère doté de super-pouvoirs pour réconcilier l’Etat et les territoires, pas une semaine ne passe sans qu’une polémique ne fasse basculer l’attelage.

A ce rythme-là, toutes les Jacqueline Gourault du monde n’y suffiront pas. Depuis sa nomination à la tête d’un super-ministère doté de super-pouvoirs pour réconcilier l’Etat et les territoires, pas une semaine ne passe sans qu’une polémique ne fasse basculer l’attelage.

Seine-Saint-Denis

Tout à son tempo soutenu de réformes, le gouvernement semble oublier que les territoires ne suivent pas la même cadence et n’ont pas les mêmes contraintes. Et que lui-même, d’abord, n’apporte pas le même service partout. Nicole Belloubet, la garde des Sceaux, illustre à merveille cette tendance, en reportant la responsabilité de la lenteur de la protection de l’enfance en Seine-Saint-Denis sur le département. « La vérité, c’est que la Seine-Saint-Denis assume déjà à la place de l’Etat une large part de la solidarité nationale », rétorque le président (PS) du département, Stéphane Troussel.

Marche forcée

D’un point de vue technique, ensuite, les sujets qui sont l’objet de ces modernes jacqueries se justifient sans doute. Augmenter le prix du gasoil est vertueux pour la santé, limiter la vitesse à 80 kilomètres à l’heure sauve des vies, dématérialiser 100 % des services publics est une nécessité au XXIsiècle et apporter la fibre dans tous les bâtiments une condition de notre compétitivité.

Sauf que ne prévoir que cela, c’est ignorer tous ceux qui, dans les périphéries et le monde rural, roulent, beaucoup et parfois trop vite, au gasoil, quand « ceux des métropoles » n’ont pas ces problèmes. C’est aussi laisser de côté ces 15 à 20 % de la population qui panique devant un écran et se sent rejetée par la start-up nation. C’est encore promettre le très haut-débit quand des centaines de maires voudraient simplement garantir l’accès au téléphone fixe à leurs administrés. C’est, au final, avancer à marche forcée, sans accompagner ces territoires qui dénotent, et se perçoivent à contretemps. Ce décalage de perception pourrait bien prendre corps lors du prochain congrès des maires, tribune instituée des élus de terrain.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les inégalités territoriales, contretemps de l’exécutif

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement