Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Bâtiment

Rénovation thermique : pourquoi ce n’est plus une option

Publié le 06/11/2018 • Par Olivier Descamps • dans : actus experts technique, France

une-ITE
FV
Le bâtiment est le secteur le plus gourmand en énergie. Il faut donc que la basse consommation énergétique devienne la règle, mais ce n’est pas simple. D’où l’importance de créer un service public local de l’efficacité énergétique, afin d'accompagner les ménages et tenir les objectifs nationaux. Quant aux collectivités, elles possèdent également un patrimoine dont il faut accélérer la rénovation.

C’est l’un des multiples imbroglios qui ont conduit à la démission du ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. En avril dernier, un énième plan visant à la rénovation de 500 000 logements par an a été présenté. Un objectif répété à l’envi depuis des années et qu’il faudra peut-être finir par revoir à la hausse du fait du retard accumulé. « On a baissé de moitié les moyens pour y arriver. Je sais très bien en actant le plan que l’on ne pourra pas atteindre les objectifs », a estimé Nicolas Hulot lors de son départ fracassant, le 28 août.

La totalité du parc à rénover en BBC avant 2050

Le constat est amer, tergiverser n’est plus possible. Le secteur du bâtiment représente près de 45 % de la consommation d’énergie en France et ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rénovation thermique : pourquoi ce n’est plus une option

Votre e-mail ne sera pas publié

manava décarbonate

06/11/2018 06h51

bonsoir, en France, nous n’y arriverons jamais si le gouvernement n’imposent pas dans la loi à tous les propriétaires de réaliser les travaux de rénovation énergétique au moment de la vente ou transmission du bien immobilier (isolation par l’extérieur, installation des pompes à chaleur, géothermie, biogaz, réseau de chaleur mais interdiction des chaudières fuel puis gaz importé de Russie ; les aides européennes existent (plan juncker) … Pas le temps d’en dire plus par découragement et aussi par peur de l’effondrement inéluctable…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement