Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Coronavirus

Les Hauts-de-France créent une réserve sociale

Publié le 08/04/2020 • Par Géraldine Langlois • dans : A la Une santé social, Dossier Santé Social

solidarité coronavirus
©taa22 - stock.adobe.com
L’Uriopss et la FAS ont mis en place une plateforme qui permet de redéployer des personnels disponibles dans des structures sociales et médico-sociales qui ont besoin de renforts du fait de la crise sanitaire. Les établissements en tension y expriment leurs besoins en personnels et les autres indiquent ceux qu’ils peuvent mettre à disposition.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’Union régionale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uriopss) et la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) des Hauts-de-France viennent de créer une « réserve sociale » afin de combler les besoins en personnels que la crise du coronavirus crée dans les établissements sociaux et médico-sosiaux toujours ouverts. Entre 50 et 70 % des salariés y travaillent actuellement, souligne Tiffany Thirolle, déléguée régionale de la FAS. Mais les autres (30 à 50 % selon les établissements) sont en arrêt au motif de la garde d’enfant ou de maladie, notamment le coronavirus, ou encore parce qu’ils font partie des personnes « à risque » de complication en cas de contamination au Covid-19.

Tous les métiers

Sur la première page de la nouvelle plateforme en ligne, les ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les Hauts-de-France créent une réserve sociale

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement