logo
DOSSIER : Economie circulaire : et si on passait de la parole aux actes ?
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/589493/economie-circulaire-comment-agir-sur-tous-les-fronts/

DÉVELOPPEMENT DURABLE
Economie circulaire : comment agir sur tous les fronts
Fabienne Nedey | Dossiers d'actualité | France | Publié le 05/11/2018 | Mis à jour le 31/10/2018

Aménagement, écologie industrielle, déchets, eau, énergie, transports, alimentation, commande publique circulaire... Autant de domaines dans lesquels l'économie circulaire doit être déployée de manière transversale.

Dans l'agglomération nantaise, la collecte des déchets est assurée par une régie publique et deux opérateurs privés.

Dans l’agglomération nantaise, la collecte des déchets est assurée par une régie publique et deux opérateurs privés.

Pour l’instant, l’approche de l’économie circulaire par les collectivités locales se fait surtout par le biais de projets ponctuels ou sous forme de briques thématiques, en particulier sur les déchets. Cantonnée à une démarche en silo, elle manque de transversalité et d’inscription territoriale globale.

01 – Aménagement

La stratégie d’aménagement et de planification du territoire est un point d’entrée particulièrement intéressant, autant pour les zones rurales que pour celles très urbaines. Afin de le démontrer, l’Ademe a lancé, en 2015, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) sur l’économie circulaire et l’urbanisme, qui l’a conduite à retenir quatre territoires très différents pour tester des façons d’aménager la ville en appliquant ces principes.

A la suite de ces expériences, l’agence a publié, en juin 2017, un livre blanc, « Economie circulaire, un atout pour relever le défi de l’aménagement durable des territoires [1] ». Il ouvre des pistes de réflexion pour intégrer l’objectif d’optimisation de l’usage des ressources dans les opérations d’aménagement elles-mêmes (zones d’aménagement concerté, écoquartiers…), mais aussi dans les outils de planification, les schémas et plans réglementaires d’aménagement (schéma de cohérence territoriale, plan local d’urbanisme intercommunal…) et les approches thématiques de projet (agenda 21, plan climat-air-énergie territorial, dispositifs « territoire à énergie positive pour la croissance verte » et « territoire zéro déchet, zéro gaspillage »…). Ces cadres structurent et conditionnent la circulation des flux de matières et d’énergie au sein des territoires pour les décennies à venir.

Selon la présidente de l’association Orée, Patricia Savin, dont les équipes ont accompagné les quatre lauréats de l’AMI de l’Ademe, « il y a deux aspects indispensables pour développer de vraies stratégies globales d’aménagement intégrant l’économie circulaire : une méthode à construire pour faire se rencontrer des logiques habituellement abordées en silo, en combinant un triptyque ‘usages-flux-modèles économiques’ et une gouvernance à redéfinir, dans une logique de cocréation avec tous les acteurs concernés ».

02 – Ecologie industrielle et territoriale

L’écologie industrielle et territoriale (EIT) est un champ opérationnel majeur de l’économie circulaire. Elle vise

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN