Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget 2011

Le département calvadosien se veut économe

Publié le 10/03/2011 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Actualité Club finances, Régions

Le 3 février 2011, le conseil général du Calvados a adopté un budget primitif de 677 millions d’euros, en augmentation de 2,24% (+14,8 millions d’euros) par rapport à celui de 2010.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le vote de ce budget primitif 2011 n’était pas un vote habituel pour l’assemblée départementale du Calvados : c’était le 20e et dernier budget primitif de sa présidente Anne D’Ornano.
Elle ne se représente en effet pas à la présidence du département.

Le 31 janvier, en ouverture de la 97ème et dernière session du conseil général qu’elle présidait, elle a notamment souligné la volonté de maîtrise budgétaire tenue depuis 5 ans : « Du budget primitif 2010 au budget primitif 2011, la variation du volume budgétaire dépasse à peine les 2%.En remontant à 2007, notre budget primitif s’était équilibré à 647 millions. En 2011, et si vous voulez bien en décider ainsi, nous serons à 677 millions, soit une croissance inférieure à 5% en 5 ans, qui n’est même pas celle de l’inflation. »

+ 1,9% pour les recettes de fonctionnement
Pour 2011, les recettes de fonctionnement sont à 599,5 millions d’euros : + 1,9% par rapport à 2010 (588,4 millions d’euros). Une croissance attribuée à la seule reprise du marché immobilier, avec un encaissement de « 17 millions de plus que prévu », soit 73 millions de droits de mutation.

Les dépenses de fonctionnement sont fixées à 540,1 millions d’euros : + 1,3% par rapport à 2010 (532,9 millions d’euros). Une hausse contenue.

Les budgets sont en baisse pour les services généraux (36,3 au lieu de 40,8 millions d’euros), les transports (36,9 au lieu de 37,3 millions d’euros).

La première des trois plus grosses fonctions de dépenses, l’action sociale, enregistre cependant une hausse de 2,5%, passant de 340,1 à 348,7 millions d’euros.
Les dépenses sociales et de personnel augmentent, de 2,5% et 2%.

Le Calvados retrouve son niveau d’épargne
Avec 59,4 millions d’euros d’épargne brute, en hausse de près de 7%, le département « retrouve le niveau de son épargne des années passées ». Volume d’autorisations d’emprunt : 50 millions d’euros contre 46 millions en 2010 (+8,7%). L’encours de dette s’établit au 31 janvier 2011 à 293 millions d’euros.

En investissement, les recettes sont à 77,5 millions d’euros (+ 5,1%, 73,8 millions d’euros en 2010) et les dépenses à 136,97 millions d’euros (+ 5,88%, 129,36 millions en euros en 2010).

Pour l’essentiel:

  • pour les réseaux et infrastructures, le budget est de 44,4 millions d’euros (+ 11% par rapport à 2010)
  • Aménagement et environnement : 15,7 millions d’euros (- 1,3%)
  • Enseignement : 12,6 millions d’euros (+ 11,5%)
  • Développement économique : 10,7 millions d’euros (+ 4,9%).

Dans son rapport, la présidente Anne d’Ornano a souligné : « Si l’on compare au budget primitif 2010, nos crédits de paiement sont en augmentation de 6,2% pour un budget global en croissance de 2,2%. C’est dire que nous avons priorisé la section investissement. »

En crédits de paiement hors dette, le Calvados affiche 106,3 millions d’euros. Et pour les autorisations de programme, hors dette : 143,4 millions d’euros (+59,3%).

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le département calvadosien se veut économe

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement