Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Décentralisation

Départements : l’accord avec le gouvernement toujours en suspens

Publié le 24/10/2018 • Par Pascale Tessier • dans : A la une, A la Une finances, Actu expert santé social, Actualité Club finances, France

dominique-bussereau-adf-presidentielle
F. Calcavecchia
Cela va mieux entre le gouvernement et les départements ! Mais ces derniers attendent des moyens financiers à la hauteur des engagements d’Emmanuel Macron. Faute de quoi, le congrès de l’Assemblée des départements de France, les 8 et 9 novembre 2018 à Rennes, se déroulera sans ministre !

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Y aura-t-il un ministre invité au congrès de l’Assemblée des Départements de France, à Rennes ? Rien n’est garanti. Les cartons d’invitation pourraient bien rester rue Duguay-Trouin, au siège de l’ADF, si les propositions du gouvernement ne convergent pas avec les attentes des territoires.

Car, bien que le Président de la République ait souhaité, lors d’une entrevue le 16 octobre avec le patron de l’association Dominique Bussereau, qu’il y ait « des avancées très fortes » d’ici-là, sur les mineurs non accompagnés (MNA) et l’allocation individuelle de solidarité (AIS), le compte n’y est pas pour l’ADF.

Mais le délai est encore suffisant, selon Dominique Bussereau, pour concrétiser les engagements « extrêmement clairs » du chef de l’État. « Nous avons besoin d’un coup de main financier ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Départements : l’accord avec le gouvernement toujours en suspens

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

25/10/2018 08h17

Un accord avec le gouvernement ?
C’est facile, il suffit d’être d’accord avec lui.
Quand à imaginer pouvoir négocier, obtenir des avancées, des modifications, ça, c’est autre chose.
Ce gouvernement nous a habitué à ne jamais négocier (à part faire semblant d’écouter, il ne sait rien faire d’autre); on ne voit pas pourquoi ça changerait.
Et surtout, il faut ouvrir les yeux et bien comprendre les raisons de cette impossibilité de négocier avec ce gouvernement : ce n’est pas lui qui décide…!
Toutes les décisions financières, budgétaires, sont prises par Bruxelles et d’obscurs fonctionnaires européens.
Toute la politique territoriale est exigée par l’UE à travers ses GOPÉs; elle demande avec insistance de réduire considérablement le nombre de communes en France (qui est un cas en Europe), de supprimer à terme les départements pour ne plus laisser que des métropoles ou des regroupements de communes d’un côté, et des euro-régions, en lien direct avec Bruxelles, de l’autre.
Que voulez-vous que le gouvernement puisse négocier, dans ces conditions ?

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement