Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Protection de l’enfance

Justice des mineurs : les départements ne veulent pas de nouvelles compétences

Publié le 24/10/2018 • Par Isabelle Raynaud • dans : Actu experts prévention sécurité, France

delinquant-delinquance-jeune
Sascha Burkard / AdobeStock
La mission d’information sur la justice des mineurs a entendu des représentants de l'Assemblée des départements de France pour connaître les liens entre protection de l'enfance et justice. Si des points sont à améliorer, pas question pour les départements de prendre une part plus importantes dans le suivi des jeunes délinquants.

Interrogée sur une réforme de la justice des mineurs, ce 24 octobre, suite à l’affaire d’une enseignante menacée par un élève à Créteil, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a expliqué n’être « pas du tout hostile » à une refonte de l’ordonnance de 1945. Pour cela, elle attend  des propositions des parlementaires, a-t-elle indiqué sur France Info.

A l’Assemblée, une mission d’information sur la justice des mineurs, présidée par Jean Terlier (LaREM, Tarn), co-rapporteur avec Cécile Untermaier (Socialistes et apparentés, Saône-et-Loire), travaille depuis juin 2018. Le 23 octobre, elle entendait deux représentants de l’Assemblée des départements de France (ADF) : Jean-Michel Rapinat, directeur délégué chargé des politiques sociales et Ann-Gaëlle Werner-Bernard, conseillère chargée des relations avec le Parlement.

Sortie de l’ASE : besoin de moyens

Les départements sont « très attachés » à la protection de l’enfance, a souligné en introduction Jean-Michel Rapinat. Dans ce contexte, les « accusations » sur les « sorties sèches » des jeunes protégés à leur majorité ont été mal vécues.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Justice des mineurs : les départements ne veulent pas de nouvelles compétences

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement