Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Santé au travail

57% des agents estiment que leur employeur ne s’occupe pas de leur santé

Publié le 23/10/2018 • Par Emmanuel Franck • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

complementaire-sante
AdobeStock
Bruit, manque d'espaces de repos, station debout, travail de nuit... la Mutualité fonction publique a sondé les agents de la fonction publique sur l'incidence de leurs conditions de travail sur leur santé. La MFP veut se servir de cette étude pour faire avancer le débat sur la protection sociale complémentaire des agents.

La Mutualité fonction publique a rendu public, le 23 octobre, les résultats d’un sondage sur la santé au travail des agents de la fonction publique. Il ressort de cette étude réalisée par Harris interactive (1) qu’un tiers (35%) des agents estiment que leur travail a un impact négatif sur leur santé. Les agents soulignent notamment l’insuffisance des espaces de repos (57%) et des visites à la médecine du travail (50%).

Les personnels d’éducation et d’animation de la fonction publique territoriale insistent quant à eux sur le bruit dans leur environnement de travail (63%), l’inconfort de leur poste (51%) et la piètre qualité de leur mobilier (47%).

Station debout

Toutes fonctions publiques confondues, les conditions de travail qui pèsent le plus sur les agents sont les longues stations debout (43%), les rythmes de travail contraignants (29%) et le travail de nuit ou le week-end (28%). Ceci est particulièrement vrai pour les agents de l’hospitalière mais les animateurs de la territoriale sont également nombreux (62%) à souligner qu’ils restent longtemps debout.

En conséquence, les fonctionnaires déclarent qu’il leur arrive de se sentir fatigués (84%), stressés (75%) et de ressentir des douleurs physiques (67%). Si les hospitaliers sont de nouveau les plus concernés, près de la moitié (49%) des animateurs de la territoriale déclarent se sentir fatigués.

91% des répondants sont favorables à la reconnaissance de l’épuisement (burn out) comme maladie professionnelle.

Face à ces maux, la réponse des employeurs n’est pas satisfaisante puisque plus de

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

57% des agents estiment que leur employeur ne s’occupe pas de leur santé

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement