Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[MÉTIER] Funéraire

Le maître de cérémonie funéraire, au plus près des besoins des familles endeuillées

Publié le 31/10/2018 • Par Françoise Sigot • dans : France, Toute l'actu RH

maitre de ceremonie funeraire_funeraire_obseques_funerailles
Adobestock
Personnage central dans l’organisation et le déroulement des obsèques, discret, le maître de cérémonie doit, de plus en plus, savoir s’adapter à des situations très diverses.

C’est sans nul doute la fonction qui évolue le plus au sein des métiers du funéraire. Le maître de cérémonie, titulaire ou contractuel, dont les qualités principales sont la discrétion et l’empathie, accompagnées d’un fort sens du service, fait bouger les lignes de son quotidien au gré des attentes des familles des défunts. « Ces agents doivent s’adapter aux évolutions sociétales », résume Laure Butin, directrice générale du pôle funéraire public de la métropole de Lyon (72 agents).

Désacralisation

Sur le fond, leur cœur de métier est toujours axé autour de l’organisation de la cérémonie d’obsèques et de son bon déroulement. Mais sur la forme, les choses sont aujourd’hui bien moins normées. D’autant que les maîtres de cérémonie peuvent désormais s’occuper d’enterrements civils. « Pendant longtemps, le rituel a été religieux. Avec la désacralisation et le nombre croissant de funérailles civiles ou laïques, le maître de cérémonie a aujourd’hui l’obligation de réinventer le cérémonial », observe Patrick Doise, directeur général délégué du pôle funéraire public de l’Albigeois (21 agents).

Ils sont ainsi tenus d’accompagner les familles dont les demandes peuvent être très diverses.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le maître de cérémonie funéraire, au plus près des besoins des familles endeuillées

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement