Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la radicalisation

« Les fonctionnaires ne sont pas tous équipés face à la radicalisation »

Publié le 24/10/2018 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Photo député Eric POULLIAT1
E. Poulliat
Co-rapporteur de la mission d'information sur la radicalisation dans les services publics, le député LREM de Gironde, Eric Poulliat estime que c'est dans la fonction publique territoriale que les agents sont "le moins bien préparés à faire face la radicalisation". Après six mois de travail, il espère donner aux fonctionnaires des outils pour répondre à cette problématique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Comment aider les fonctionnaires à gérer la radicalisation du public, et comment prendre en compte la radicalisation à l’intérieur même des services publics ? » C’est à cette double question que les députés Éric Diard (LR, Bouches-du-Rhône) et Éric Poulliat (LREM, Gironde) vont tenter de répondre dans le cadre d’une mission d’information de la commission des Lois sur la radicalisation dans les services publics, dont ils ont été nommés rapporteurs début octobre.

Dans un entretien aux Club Prévention Sécurité, Éric Poulliat, également membre du groupe de travail sur la fonction publique de l’Assemblée nationale, détaille ses objectifs et pointe le manque d’outils dont disposent les fonctionnaires pour faire face à la radicalisation.

Quels sont les objectifs de la mission d’information sur la radicalisation dans les services publics ?

Alors qu’une réforme de la fonction publique doit bientôt arriver, il me semblait pertinent de traiter cette problématique qui est bien présente dans les services publics, même si elle ne prend pas une ampleur inquiétante. Il est important d’aller voir ce qui existe déjà et qui répond aux besoins des fonctionnaires.

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les fonctionnaires ne sont pas tous équipés face à la radicalisation »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement