revue de presse

Inondations – Logement – Eau – Hydrogène… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

emieldelange - Fotolia

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 16 au 22 octobre 2018 sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

Inondations – Les inondations qui ont frappé l’Aude la semaine dernière ont relancé le débat autour de l’urbanisation massive [lire aussi notre article]. Cité par Le Monde, Frédéric de Lanouvelle, porte-parole du ministère de l’Intérieur, déclare notamment qu’il « faut reconstruire en pensant l’adaptation de notre urbanisme à ces phénomènes climatiques ». Dans le même article, la géographe Magali Reghezza-Zitt rappelle qu’ « un Français sur quatre vit en zone inondable. (…) Urbanisation et périurbanisation ont conduit à une imperméabilisation des surfaces qui empêche l’infiltration de l’eau dans les sols. »  Digues, végétalisation, « débétonnisation » ou rehausser les maisons sont, selon elle, autant de solutions à étudier localement.

Logement – Invité de France Info, le nouveau ministre en charge de la ville et du logement a expliqué l’action qu’il souhaite mener. En marge de la loi Elan adoptée par le Parlement, il veut favoriser les constructions et, pour y parvenir, il compte… déconstruire la réglementation. « Je réécris entièrement le code de la construction et j’en arrache une page sur cinq », déclare Julien Denormandie. Dans son viseur : un nombre important de normes et de règles qui, selon lui, entrave la construction de logements en France.

Eau – Un article des Echos révèle qu’André Santini, président du syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif), rêve de fonder un « Grand Paris de l’eau », à l’image de ce qui existe dans les transports. Selon le quotidien, le maire d’Issy-les-Moulineaux voudrait lancer une grande concertation entre les principaux réseaux franciliens (Sedif, Eau de Paris, le Syndicat des eaux de la presqu’île de Gennevilliers et le Syndicat mixte de Versailles et Saint-Cloud) avant de réaliser une grande étude sur l’état du réseau francilien. L’objectif de M. Santini serait de « relier entre elles toutes les usines de production d’eau potable » de la région et de ramener « sous gouvernance publique des usines privées de production d’eau ». Cette annonce, qui a surpris les entreprises Suez et Veolia, se heurte à l’opposition de la ville de Paris.

Hydrogène – Attendu depuis des mois par les acteurs de la filière, l’Ademe a lancé son appel à projets pour des « écosystèmes de mobilité hydrogène ». Comme le précise le communiqué, il s’agit de développer sur « une zone, un territoire ou un espace géographique donné » une « logistique de production et de distribution ». Les usages visés concernent les véhicules de transports tels que véhicules légers, utilitaires, navettes fluviales ou bateaux en flottes professionnelles privées ou publiques.

Propreté – Ile-de-France mobilités va investir 7 millions d’euros (2 millions en 2018 et 5 millions entre 2019 et 2021) pour renforcer ses actions en faveur de la propreté sur son réseau RATP. Comme le rapporte Le Figaro, ce plan propreté prévoit notamment de déployer un système de neutralisation des mauvaises odeurs et de nouveaux affichages pour inciter les usagers à adopter des comportements plus respectueux.

Santé – Le quotidien Le Monde révèle qu’un rapport de Santé publique France « incite au dépistage du saturnisme infantile » pour les enfants vivant dans certaines plaines des Yvelines et du Val-d’Oise. Une enquête met en effet en cause les épandages massifs d’eaux usées brutes qui ont eu lieu dans ce secteur entre 1895 et 1999. Ceux-ci sont à l’origine d’une pollution aux métaux lourds qui a contaminé durablement les sols.

Eolien – Alors que la France ne compte encore aucun parc éolien offshore, un projet de décret visant à adapter le cadre juridique des éoliennes marines est actuellement ouvert à la consultation publique. Comme le précise Le Moniteur, le texte doit notamment permettre aux maîtres d’ouvrage de faire évoluer les projets même après la délivrance de l’autorisation.

Et aussi…

Au grand dam du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes [France 3], Elisabeth Borne a enterré le projet d’A45 entre Lyon et Saint-Etienne. La ministre des Transports souhaite développer des projets alternatifs [Actu Environnement] ;

Le 10e arrondissement de Paris se lance dans une opération visant à devenir la première rue « zéro déchet » de la capitale [Le JDD] ;

A Grenoble, deux bâtiments appelés à être entièrement autonomes en eau et en énergie sont en cours de construction [Le Moniteur].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Plan autoroutier : les collectivités globalement satisfaites

    Les derniers décrets validant le plan autoroutier sont parus jeudi 8 novembre. Ils valident la majorité des opérations, co-financées par les collectivités. Mais celles qui restent en carafe pointent la faiblesse de l’État face à ses concessionnaires. ...

  • Déchets de chantier : clarification de la responsabilité juridique des maîtres d’ouvrage

    Dans le cadre de la plateforme collaborative Démoclès, une étude juridique portant sur la responsabilité des maîtres d’ouvrage en matière de gestion des déchets de chantiers de rénovation/démolition du bâtiment a été publiée en juin 2018. Ayant ...

  • L’hydrogène veut se donner de l’air

    Après l’annonce du plan Hulot en juin dernier, la filière de l’hydrogène veut se déployer dans les territoires. L’appel à projets de l’Ademe doit financer de nombreuses initiatives dans le domaine des mobilités. Il reste cependant de nombreux freins à ...

  • Lixiviats : des traitements performants mais complexes

    Le panel des techniques disponibles pour traiter les lixiviats évolue régulièrement pour faire face aux contraintes réglementaires. La composition des effluents étant variable, le pilotage des installations requiert une grande technicité. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP