Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Business de la démocratie participative

Civic tech : des prestataires aux business models à risque

Publié le 24/10/2018 • Par Gabriel Zignani • dans : Dossiers d'actualité, France

citoyen-participation-connectes
Julien Eichinger - Fotolia
Les modèles économiques des acteurs de la civic tech sont multiples. Mais ce marché reste fragile, et aucun modèle ne présente de garantie absolue.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«Les acteurs de la civic tech veulent hacker la démocratie pour l’améliorer », estime Thomas Mercet, spécialiste de la concertation qui, après une expérience en collectivité, a fondé le cabinet de conseil Savoir d’usage, en début d’année. Un objectif d’intérêt général qui explique que certains d’entre eux adoptent un modèle associatif, reposant sur des appels aux dons et des subventions publiques. Par exemple, l’association Démocratie ouverte, avec son laboratoire, accompagne les collectivités dans leurs démarches de démocratie participative, en contrepartie de subventions.

Or il existe un inconvénient lié à ce modèle associatif : celui de perdre en indépendance. Axel Dauchez, fondateur de « Make.org », explique ne pas avoir choisi la forme associative pour cette raison, malgré la vision ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article fait partie du Dossier

Comment les outils numériques renouvellent la démocratie locale

Sommaire du dossier

  1. Le tout numérique nuit-il à la démocratie participative ?
  2. Les civic tech, ces entreprises qui ne connaissent pas la crise
  3. « Le numérique est un parfait appui des ateliers physiques »
  4. Les civic techs au service d’une démocratie en danger
  5. « Les civic tech peuvent reconnecter citoyens et système politique » – Axelle Lemaire
  6. Commercialiser la citoyenneté n’est pas sans danger
  7. Les comités mêlant élus et habitants font souffler un vent de participation citoyenne
  8. Qui sont les marchands de démocratie ?
  9. « La démocratie participative répond aux règles du marché », Alice Mazeaud, politologue
  10. Civic tech : des prestataires aux business models à risque
  11. « Loin de se résigner, les citoyens aspirent à jouer un plus grand rôle dans la vie politique »
  12. Le numérique, un outil au service de la participation citoyenne
  13. Gouvernement ouvert : les collectivités territoriales en première ligne
  14. Démocratie participative : les outils numériques doivent encore convaincre
  15. Plus ludique, la concertation attire tous les publics
  16. Bilan positif pour la plateforme numérique de participation citoyenne à Mulhouse
  17. « Les outils numériques permettent de répondre aux enjeux de la démocratie locale » – Nathalie Appéré, maire de Rennes
  18. Renouveau de la démocratie : les idées de Renaissance Numérique pour les collectivités
  19. Les applis de remontée citoyenne révolutionneront-elles la démocratie ?
  20. « La démocratie ne peut se réduire aux élections » – Jo Spiegel
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Civic tech : des prestataires aux business models à risque

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement