logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/587384/rapport-fauvergue-thourot-les-elus-locaux-vent-debout-contre-une-etatisation-du-partenariat-local-de-securite/

RAPPORT FAUVERGUE-THOUROT
Les élus locaux vent debout contre une étatisation du partenariat local de sécurité
Julie Clair-Robelet | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 22/10/2018

A l'occasion des États généraux de la sécurité locale organisés le 18 octobre par La Gazette des communes, la députée Alice Thourot, co-auteure du rapport sur le continuum de sécurité, s'est efforcée de rassurer des élus inquiets d'une éventuelle remise en cause du rôle pilote du maire dans le partenariat local de sécurité. Sans vraiment réussir à apaiser les craintes. Pour sa part, la secrétaire générale du CIPDR, Muriel Domenach, a confirmé "la parution imminente" d'une circulaire sur l'information des maires en matière de prévention de la radicalisation.

Alloncle Quin Grosdidier Thourot LeblondPrès d’un mois après la publication de son rapport sur le continuum de sécurité [1], et alors qu’une consultation avec les élus pourrait s’ouvrir dans les prochaines semaines, la députée LREM Alice Thourot a profité des Etats-généraux de la sécurité locale, organisés le 18 octobre à Paris par la Gazette des communes, pour promouvoir ses préconisations, dont certaines ne passent toujours pas auprès des élus locaux.

Pomme de discorde entre la députée et les élus locaux : la création souhaitée d’un conseil local unique de partenariat dont le pilotage serait confié aux services de l’Etat.

Les deux auteurs du rapport, Alice Thourot et l’ex-patron du Raid, Jean-Michel Fauvergue, veulent en effet s’attaquer au mille-feuilles des instances locales de concertation et développer « la réflexion au niveau des bassins de vie en redonnant la main au cadre de la police et de la gendarmerie, et non au préfet, afin qu’il organise la sécurité en s’entourant des policiers municipaux, des élus locaux, des acteurs du bassin de vie… », a-t-elle rappelé. Pour cela, Alice Thourot a recommandé de « faire le tri entre toutes les instances, comités, commissions existants, sans toucher à ce qui fonctionne ».

« Aucune volonté de revenir sur les compétences du maires »

POUR ALLER PLUS LOIN