logo
DOSSIER : Sécurité locale : l’offre de formation se diversifie
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/587198/securite-locale-le-du-de-versailles-saint-quentin-en-yvelines-mise-sur-la-transversalite/

FORMATION
Sécurité locale : le DU de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines mise sur la transversalité
Judith Chetrit | A la Une prévention-sécurité | Actu prévention sécurité | Publié le 18/10/2018 | Mis à jour le 29/10/2018

Quelles sont les meilleures formations aujourd'hui en matière de sécurité et de prévention de la délinquance ? La Gazette fait un tour d'horizon des diplômes universitaires et autres masters spécialisés. Première étape aujourd'hui à l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines pour découvrir le DU diplôme « sécurité et vie urbaine », dont les inscriptions sont ouvertes jusqu’à la mi-novembre.

Formation

Depuis 2012, le diplôme universitaire « sécurité et vie urbaine », proposé par l’université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines, accueille des chargés de mission prévention et sécurité, des bailleurs, des coordinateurs de conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance, mais aussi des policiers municipaux, consultants et spécialistes de la médiation.

En s’inscrivant à cette formation sur les enjeux de prévention et de sécurité publique, ces professionnels entendent conjuguer leurs connaissances opérationnelles avec des enseignements assurés par des chercheurs, essentiellement issus du Cesdip (Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales, CNRS) et des interlocuteurs exerçant au sein de la police, de la magistrature ou d’associations. Pour la plupart d’entre eux, c’est une opportunité d’acquérir des savoirs théoriques qui ne leur avaient jamais été dispensés dans le cadre de leur formation initiale éloignée de ce périmètre d’études.

A partir de janvier prochain et jusqu’en septembre 2019, une nouvelle promotion pourra participer à sept modules de deux journées consacrés, entre autres, à l’élaboration d’une stratégie locale de prévention de la délinquance, au management d’une politique de sécurité, à la compréhension des ressorts d’une relation police-population et aux échanges avec la justice. « On pense à la fois sécurité, prévention et vie urbaine. Aucune de ces trois dimensions n’est isolée. Nous sommes très attachés aussi aux questions des territoires et des partenariats », affirme Jacques de Maillard, directeur du diplôme et directeur adjoint du Cesdip.

Nourrir un réseau d’échanges

Les témoignages des anciens élèves soulignent cette transversalité d’enjeux et d’acteurs. Par exemple, Afid Zaoui, coordinateur du bailleur social France Habitation, « amené à travailler sur des thèmes de la sécurité même si ce n’est pas sa vocation première », se félicite d’être désormais doté d’une « boîte à outils » pour identifier ce type de problématiques.

A l’issue de la formation et d’une visite de la prison de Fresnes, les participants doivent réaliser une note professionnelle, « souvent avec un lien avec leur terrain que le quotidien ne leur permet pas de traiter ». L’an dernier, des professionnels ont ainsi réfléchi aux réponses qu’une commune pouvait apporter à l’occupation des halls d’immeubles ou encore à l’évaluation d’un nouveau dispositif d’accompagnement de jeunes déscolarisés. Autant d’exemples extraits du quotidien alimentant « un partage d’informations réussi », pointe Évelyne Varachaud, directrice prévention/sécurité de la ville de Limoges.

En effet, si tous sont des professionnels déjà en poste, l’idée est également de favoriser et de nourrir un réseau d’échanges autour de leurs pratiques mutuelles en plus d’acquérir un titre universitaire équivalent à un master 1. Chaque année, plusieurs participants au DU poursuivent avec un master 2 Politiques de prévention et sécurité.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN